in

une réplique de la Tour Eiffel installée au pied de la Tour Eiffel

Depuis ce samedi 1er avril, une copie presque identique à la Tour Eiffel trône désormais sur le Champs de Mars pour une dizaine de jours.
Capture d’écran Twitter Depuis ce samedi 1er avril, une copie presque identique à la Tour Eiffel trône désormais sur le Champs de Mars pour une dizaine de jours.

Capture d’écran Twitter

Depuis ce samedi 1er avril, une copie presque identique à la Tour Eiffel trône désormais sur le Champs de Mars pour une dizaine de jours.

PARIS – La Tour Eiffel a désormais une progéniture prénommée Eiffela, et ce n’est pas un poisson d’avril. Enfin… presque. Ce samedi 1er avril, une réplique de plus de 32 mètres de haut de la Dame de fer a bel et bien été installée au pied de la véritable Tour Eiffel.

En cette journée de poisson d’avril, l’information peut facilement passer pour une boutade, mais il n’en est rien. Depuis 5h25, l’édifice le plus célèbre de la capitale française a désormais une acolyte à ses côtés.

La suite après cette publicité

Voici ce qu’indique l’« avis de naissance » installé sur l’un des socles de la structure d’une vingtaine de tonnes : « Je m’appelle Eiffela. Je suis née le samedi 1er avril 2023 à 5h25 (Paris). Je mesure 32 mètres et pèse 23 tonnes. Ma maman est folle de joie ».

Une réplique bien connue

Derrière ce drôle de projet se cache Philippe Maindron, un « personnage connu en Vendée pour ses événements décalés » organisés par son agence de communication Oxygène, décrit Ouest-France.

Au Parisien, la société derrière le projet explique que son patron rêvait de la voir un jour trôner près de la vraie. « L’idée était d’apporter en ce 1er avril un peu de légèreté au milieu de l’actualité morose de ces dernières semaines », précise au journal une attachée de presse d’Oxygène.

La suite après cette publicité

Mais Eiffela n’est pas réellement née dans la nuit du 31 mars au 1er avril 2023. La réplique de la géante de fer vieille de 134 ans a déjà été aperçue dans l’ouest de l’Hexagone depuis 2016, comme en attestent plusieurs articles de presse couvrant l’installation de la structure à La Garnache (Vendée), mais aussi en Chine, à l’occasion du French Touch Festival en 2018.

La ville de Paris a accepté de laisser la société de Philippe Maindron installer la réplique composée de 3 790 pièces et 9 465 boulons sur le Champ de Mars pour une période limitée. Généralement louée lors de festivals ou par des entreprises, Eiffela risque donc de créer quelques situations cocasses pour les promeneurs et touristes qui seraient passés à côté de la nouvelle.

Craintes pour les allées fragilisées

Si l’installation se veut bon enfant et humoristique, elle n’a pas été accueillie avec joie par tous les habitants de la capitale. Notamment l’association des Amis du Champ de Mars. Sur Twitter, cette structure ayant pour but de « défendre ce parc chargé d’histoire face à l’intensification de sa commercialisation » voit plutôt d’un mauvais œil l’arrivée d’Eiffela.

La suite après cette publicité

« C’est une société d’événements commerciaux qui en est à l’origine et qui a visiblement obtenu les autorisations nécessaires pour s’installer à l’ombre de sa référence. Une nouvelle fois, de lourds engins ont investi les fragiles allées du parc », indique sur Twitter le compte de l’association ce 1er avril.

Au Parisien, le président des Amis du Champs de Mars affirme même n’avoir « jamais été informé de l’installation de cette nouvelle emprise », bien que l’association fasse « partie du comité de gestion de la Tour Eiffel ».

L’association a même été obligée (à contrecœur) de confirmer qu’il ne s’agissait pas d’un simple poisson d’avril, comme en atteste cet échange de messages avec un internaute.

La suite après cette publicité

Un vrai poisson d’avril de la Tour Eiffel

Pour celles et ceux qui doutent aussi de l’utilité et du bien-fondé de cette installation, il faudra se montrer patient puisqu’Eiffella trônera près de la vraie Dame de Fer jusqu’au 10 avril.

Enfin, notons que la vraie Tour Eiffel, en bonne joueuse, s’est également essayée à une boutade pour le 1er avril. Sur Twitter, le compte de la Dame de Fer a laissé croire à ses abonnés qu’un toboggan géant serait déployé le long des 330 mètres de la Tour Eiffel, à partir du 1er juillet.

En réalité, la vidéo du futur toboggan a été réalisée par l’artiste californien Ian Padgham, un spécialiste de l’animation vidéo. Installé en France, il est déjà à l’origine de nombreuses vidéos virales pour des marques ou des entreprises. Il s’était notamment amusé à placer numériquement un œil géant entre le premier et deuxième étage de la Tour Eiffel, pour un résultat plutôt bluffant.

À voir également sur Le HuffPost :

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.huffingtonpost.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    How Ukraine could use Brit Challenger 2 tanks to spearhead counter attack to end ‘bloodiest battle’ & humiliate Putin

    La mère allaite son bébé dans une piscine : elle est invitée à se rendre dans un endroit plus isolé