in

Une enfant autiste refuse de manger son hamburger “cassé” : la serveuse réagit de manière surprenante

Un simple acte de gentillesse peut vraiment changer la journée de beaucoup de gens : cela semble être un détail insignifiant, mais pour beaucoup, ce n’est pas le cas, c’est même quelque chose d’extrêmement important. La petite Arianna Hill, une jeune fille autiste de 7 ans qui adore les cheeseburgers, le sait bien.

Un jour comme les autres, elle est sortie déjeuner avec sa grande sœur Anna MacLean, 25 ans, qui a déclaré que la petite fille est très à l’aise dans les restaurants et est toujours enthousiaste à l’idée d’y aller. Ce jour-là, avant que la serveuse ne s’approche de la table pour commander, elle avait déjà exprimé son souhait d’un cheeseburger, mais quelque chose ne s’est pas passé comme elle l’avait espéré.

“Lorsque le hamburger d’Arianna a été apporté à table, j’ai remarqué que ma sœur ne le touchait pas, mais qu’elle mangeait seulement les frites. Ses compétences verbales ne sont pas optimales, mais elle peut communiquer des choses de base, a déclaré la grande sœur. Je lui ai demandé pourquoi elle ne mangeait pas et elle a répondu : ‘Je n’en veux pas. Il est cassé, j’en veux un entier‘. J’adore passer du temps avec ma petite sœur, mais je suis toujours prête à rencontrer quelqu’un qui ne serait pas aussi compréhensif vis-à-vis de ses besoins particuliers. Notre serveuse est revenue et je lui ai demandé d’ajouter un nouveau cheeseburger à notre addition. Je lui ai dit de nous le faire payer et elle a répondu : ‘Pas question. La petite fille a raison : le hamburger est cassé, il faut le remplacer’. Elle était très douce et a donné raison à Arianna,’ a-t-elle poursuivi.

Au cours de la préparation du sandwich, le gérant, Bradley Cottermole, s’est approché de la table des sœurs, s’est agenouillé devant Arianna et lui a dit : “J’ai entendu dire que nous t’avions donné un cheeseburger cassé ! Je suis vraiment désolé ! Nous vous en faisons un tout nouveau, non cassé, avec des cornichons ! Je t’apporte des frites à grignoter pendant que tu attends, OK ?”

“C’était une grosse affaire. Même les cuisiniers étaient impliqués, a raconté la sœur. “Quand on le lui a amené, Arianna a dit : ‘Oh, merci ! Tu m’as apporté un cheeseburger entier’. Elle s’est assise, l’a regardé et a dit : ‘Oh, tu m’as manqué’, et l’a embrassé encore et encore.” Amusée, Anna a pris une photo de la scène et a décidé de la partager.

“Cette expérience m’a bouleversé. Surtout parce que je connais des personnes à qui on a demandé de quitter des restaurants lorsque leur enfant autiste dérangeait. Je ne m’attendais pas à un comportement aussi gentil et compatissant de la part de Lauren et Bradley. Tout le monde, du directeur au chef cuisinier, a joué un rôle dans ce que la plupart des gens penseraient n’être pas une grosse affaire, mais qui a entièrement déterminé le déroulement du reste de notre journée”, a commenté Anna.

C’était un geste simple, authentique et bienveillant qui a changé non seulement la journée de la petite fille pour le mieux, mais aussi celle de tout le personnel. Il suffit parfois de peu pour être heureux et cet épisode le prouve.

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.regardecettevideo.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Le coup de poker de Domenech

    PMA et/ou Joie – Magali Dieux de Naître Enchantés