Artstrip world

un vote malgré le 49.3 ? Ce qu’il va se passer

Retraites, en direct : un vote malgré le 49.3 ? Ce qu'il va se passer

C’est donc un passage en forme qui a été décidé pour la réforme des retraites : l’article 49.3 a été engagé pour le très décrié projet de loi. L’Assemblée nationale n’a donc pas voté sur ce texte. Mais un vote pourrait tout de même avoir lieu dans quelques jours.

16:24 – Des “risques financiers trop grands” ont justifié le 49.3

Selon l’AFP, cité par Le Parisien, Emmanuel Macron a invoqué des “risques financiers trop grands” pour justifier le 49.3, au cours du Conseil des ministres. “Mon intérêt politique et ma volonté politique étaient d’aller au vote. Parmi vous tous, je ne suis pas celui qui risque sa place ou son siège”, a-t-il dit, selon un participant. “Mais je considère qu’en l’état, les risques financiers, économiques sont trop grands”, a-t-il ajouté.

16:03 – La motion de censure déposée par LIOT et LFI ?

Alors qu’il est désormais question d’une motion de censure pour tenter de renverser le gouvernement, l’organisation légale se met en place. Alors que LIOT (centre-gauche) souhaitait la déposer, le groupe ne dispose pas du minimum de signature nécessaire (une cinquantaine, 1/10e de l’Assemblée). Ainsi, une alliance avec LFI pour une co-signature de la motion de censure serait en cours d’élaboration.

15:56 – Elisabeth Borne sur TF1 ce soir

TF1 vient d’annoncer qu’Elisabeth Borne, la Première ministre, serait présente au JT de 20 heures ce soir. La cheffe du gouvernement évoquera l’engagement du 49.3 sur la réforme des retraites.

15:52 – Autain : “une claque pour le gouvernement et Macron”

Clémentine Autain, députée LFI de Seine-Saint-Denis, évoque une “claque pour le gouvernement et Emmanuel Macron” au micro de BFM TV. “En dépit des chantages fait à l’égard des députés LR, c’est une défaite cinglante pour Elisabeth Borne,” qui “agit avec brutalité” selon les dires de l’élue. Cette dernière a annoncé qu'”on utilisera tous les outils institutionnels à notre disposition. C’est la mobilisation sociale qui est décisive. Il faut que le peuple continue d’être au rendez-vous pour continuer le bras de fer.”

15:38 – Marine Le Pen va également déposer une motion de censure

Lors d’une prise de parole dans les couloirs de l’Assemblée nationale, Marine Le Pen a annoncé qu’elle déposerait une motion de censure après l’engagement de l’article 49.3 de la Constitution.

15:33 – Une motion de censure est “prête” annonce Roussel

A la sortie de l’hémicycle, Fabien Roussel, patron des députés communistes, a annoncé qu’une motion de censure était “prête”. “Nous créerons touts les conditions pour qu’elle reçoive le plus de soutien possible. Nous souhaitons qu’elle soit défendue par le groupe LIOT afin qu’elle reçoive le plus de soutien. Pour notre part, nous la soutiendrons.”

15:26 – VIDEO : sous les huées, Borne annonce l’engagement du 49.3

15:24 – Le texte considéré, à ce stade, comme voté

A ce stade, la réforme des retraites est considérée comme adoptée sauf si une motion de censure devait être votée. Dans ce cas précis, le texte serait rejeté et le gouvernement tomberait. La motion de censure devrait être votée lundi.

15:23 – VIDEO : l’action de LFI avec les pancartes et la Marseillaise

15:21 – La séance est levée

Après le propos d’Elisabeth Borne, la séance a été levée. Les députés ont jusqu’à demain 15 heures pour déposer une motion de censure.

15:20 – Elisabeth Borne : “j’engage la responsabilité de mon gouvernement”

Elisabeth Borne :”On ne peut pas prendre le risque de voir 175h de débat parlementaire s’effondrer, de voir le compromis bâtit par les deux assemblées écarté, on ne peut pas faire de pari sur l’avenir, cette réforme est nécessaire. Aussi, parce que je suis attachée à notre modèle sociale et je crois dans la démocratie parlementaire, c’est sur le texte du parlement que je suis prête à engager ma responsabilité. Aussi, sur le fondement de l’article 49.3 de la Constitution, j’engage la responsabilité de mon gouvernement sur l’ensemble du projet de loi.”

15:15 – Borne : “si chacun votait selon sa conscience, nous n’en serions pas là”

Elisabeth Borne débute son propos en citant Michel Rocard et ajoute “que si chacun votait selon sa conscience et en fonction de ses prises de position passée, nous n’en serions pas là cet après-midi.” La Première ministre a également fustigé l’attitude des députés tout au long des débats, dans un vacarme incessant.

15:12 – Suivez en direct la séance à l’Assemblée

C’est le chahut à l’Assemblée nationale, la président de la chambre basse a dû interrompre la séance, alors que les députés de LFI avaient entamé la Marseillaise. Elisabeth Borne est montée à la tribune, mais elle n’a pas pu s’exprimer.

15:09 – La Nupes brandit des pancartes et entonne la Marseillaise

Action coup de poing des députés de la Nupes à l’Assemblée. Au moment où Elisabeth Borne est montée à la tribune, les députés de la coalition de gauche ont brandit une pancarte avec inscrit “64 ans, c’est non !”, en entonnant la Marseillaise. Une action pourtant interdite au sein de l’hémicycle.

15:08 – La séance ouverte à l’Assemblée

Comme prévu au programme, la séance s’est ouverte à 15 heures à l’Assemblée nationale. Après une brève interruption le temps de l’arrivée du gouvernement, les débats vont débuter.

LIRE PLUS

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.linternaute.com

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *