Artstrip world

Un tribunal indien place un cadre de Pernod Ricard en détention provisoire

BENGALORE/NEW DELHI (Reuters) – Un tribunal indien a ordonné jeudi le placement en détention du directeur de la filiale locale du géant des spiritueux Pernod Ricard pour une durée d’une semaine, dans le cadre d’une enquête liée à la politique de la ville de Delhi en matière d’alcool.

La décision du tribunal est intervenue quelques heures après que Benoy Babu a été arrêté par la Direction de l’application de la loi (DA), l’agence fédérale de lutte contre la criminalité financière du pays.

Le directeur du fabricant local de médicaments Aurobindo Pharma, P. Sarath Chandra Reddy, a également été arrêté et placé en détention.

Le mois dernier, la DA a perquisitionné plusieurs sociétés, fournisseurs et distributeurs d’alcool dans le cadre d’une enquête sur le blanchiment d’argent, selon les médias.

Les enquêteurs ont fait valoir au tribunal que Benoy Babu a joué un rôle dans une escroquerie à l’alcool et qu’il était en possession de documents relatifs à la politique gouvernementale en matière de droit d’accise bien avant qu’ils ne soient rendus publics. L’avocat de Benoy Babu a rétorqué qu’il n’avait partagé ces documents avec personne et qu’il les avait reçus par WhatsApp.

Benoy Babu est directeur général de la filiale indienne de Pernod Ricard et s’occupe des marques internationales de la société française en Inde, selon son profil LinkedIn.

Les porte-paroles de Pernod Ricard et d’Aurobindo n’ont pas répondu aux demandes de commentaires de Reuters.

L’arrestation de P. Sarath Chandra Reddy n’est pas liée aux opérations d’Aurobindo ou de ses filiales, a déclaré la société dans un document séparé plus tôt ce jeudi.

Selon les médias, P. Sarath Chandra Reddy et Benoy Babu ont été arrêtés dans le cadre de l’enquête menée par la DA sur les irrégularités présumées de la politique en matière d’alcool du gouvernement de Delhi, aujourd’hui mise en échec.

(Reportage Praveen Paramasivam à Bangalore et Arpan Chaturvedi à New Delhi, version française Augustin Turpin, édité par Kate Entringer)

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.challenges.fr

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *