in

Un homme arrêté après avoir tiré mortellement sur un sans-abri a écrit un manifeste « préoccupant »

En août dernier, une femme de 77 ans est morte de faim au CHU de Dijon, en Côte d’Or.

Le 23 août, Claudette avait été prise en charge à l’hôpital pour se faire opérer d’une fracture du péroné.

Les médecins ont exigé qu’elle reste à jeun pour cette opération. Un panneau précisant cette information avait été apposé à l’entrée de la chambre.

Jugée non prioritaire par les soignants, l’opération médicale a dû être reportée à plusieurs reprises. Du coup, la septuagénaire ne s’est pas alimentée pendant plusieurs jours.

Depuis l’hôpital, Claudette a appelé tous les jours ses enfants et leur a raconté sa situation.

La patiente a demandé plusieurs fois aux infirmières d’avoir à manger. « Ils lui ont dit ‘non, vous devez être à jeun, vous allez être opérée demain.’ Et ça pendant plusieurs jours » a témoigné Jean, son fils.

La septuagénaire a été laissée dans sa chambre sans être nourrie pendant plusieurs jours, avant de tomber dans le coma et de décéder le 31 août dernier.

La famille de la défunte a déposé plainte pour maltraitance. Pour l’instant, le CHU de Dijon n’a pas communiqué dans cette affaire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Assemblée nationale : le RN veut présider le groupe d’étude contre l’antisémitisme, provoquant un tollé

    J’ai de gros seins – j’ai essayé la dupe virale de la robe Skims d’Amazon et tout le monde dit que je dois la rendre