in

Un avion russe percute un drone Reaper de l’armée américaine en mer Noire

La Maison-Blanche a dénoncé un acte russe «irréfléchi». Les canaux diplomatiques entre Moscou et Washington vont être activés pour éviter toute escalade.

Un avion de chasse russe Su-27 a percuté mardi 14 mars un drone américain Reaper au-dessus de la mer Noire, une zone très surveillée par l’Otan depuis le début de la guerre en Ukraine, a annoncé l’armée américaine.

«Notre drone MQ-9 effectuait des opérations de routine dans l’espace aérien international quand il a été intercepté et percuté par un avion russe, entraînant le crash et la perte du MQ-9», a précisé le général James Hecker, commandant des forces armées américaines en Europe et en Afrique. «Il s’agit d’un acte dangereux et non-professionnel de la part des Russes qui a failli provoquer le crash des deux avions», a-t-il ajouté, évoquant cet incident dans cette zone très surveillée par l’Otan depuis le début de la guerre en Ukraine.

Acte «irréfléchi»

La Maison-Blanche a son côté dénoncé un acte «irréfléchi» des Russes. John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de l’exécutif américain, a noté qu’il y avait déjà eu dans le passé des interceptions de drones américains par des avions russes, mais ajouté que cet incident était «unique», notamment parce qu’il a abouti à la perte du Reaper.

«Les drones des États-Unis et des alliés continueront à opérer dans l’espace aérien international et nous appelons les Russes à se comporter de manière professionnelle», a ajouté James Hecker. Selon un responsable de l’Otan, le général américain Christopher Cavoli, commandant suprême des forces alliées en Europe (Saceur), a informé les Alliés. Selon une source militaire occidentale s’exprimant sous couvert d’anonymat, les canaux diplomatiques entre Washington et Moscou vont être activés pour éviter toute escalade.

Envergure de 20 mètres

Le ciel de la mer Noire est le théâtre de très régulières interactions entre des drones et des aéronefs des pays de l’Otan et les forces armées russes.

Le drone Reaper, fabriqué par la société américaine General Atomics, est un aéronef piloté à distance de type MALE (moyenne altitude longue endurance), équipé de capteurs embarqués ultramodernes (boule optronique et radar) pour mener des opérations de surveillance à une vitesse de croisière de 335 km/h.

D’une envergure de 20 mètres, il bénéficie d’une endurance de plus de 24 heures de vol. Il peut emporter plusieurs types d’armement: bombes à guidage laser et/ou GPS (GBU) ou missiles Hellfire. Son équipage au sol est composé de 4 personnes. Outre les États-Unis, plusieurs armées européennes comptent des drones Reaper dans leur flotte, dont les Britanniques, les Italiens, les Français et les Espagnols. Le ciel de la mer Noire est le théâtre de très régulières interactions entre des drones et des aéronefs des pays de l’OTAN et les forces armées Russes.

De son côté, le Soukhoï Su-27 est un avion de chasse monoplace russe. Il a été mis en service en 1985. Il a donné naissance à de nombreuses variantes, dont le Su-30, le Su-33, le Su-35 et le Su-37.

Deux avions russes Su-27, lors d’une parade militaire en 2015. OLGA MALTSEVA / AFP

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.lefigaro.fr

Written by Aloys Gautier

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Les dauphins s’appellent par leurs prénoms [REDIFF]

    La Coupe du monde au Maroc, la grande nouvelle !