Artstrip world

Si Elon Musk fait n’importe quoi avec Twitter, les mèmes seront sauvés grâce à cet homme

Un fichier Google Doc de 107 pages recense les mèmes Twitter.
AFP Un fichier Google Doc de 107 pages recense les mèmes Twitter.

AFP

Un fichier Google Doc de 107 pages recense les mèmes Twitter.

TWITTER – Un travail de mèmes-moire. Depuis qu’Elon Musk a racheté Twitter, le réseau social vit au rythme des envies changeantes de son propriétaire et les internautes s’inquiètent de la survie de l’oiseau bleu. Mais qu’ils se rassurent : un Américain enregistre depuis 2019 tous les mèmes qu’il voit sur le réseau social dans un Google doc de 107 pages qu’il vient de partager.

« Je mets périodiquement à jour ce document Google qui contient presque tous les modèles de mèmes Twitter depuis des années », a twitté le 13 novembre Nathan Allebach, un directeur créatif originaire de Philadelphie. « Si le navire coule, vous pouvez conserver ces blagues surutilisées comme un cadeau. »

À l’origine, ce document servait de ressource pour les autres gestionnaires de réseaux sociaux, pour les tenir informés des dernières tendances sur Twitter. « Au début, je n’incluais que les mèmes qui pouvaient être appropriés pour les marques, mais j’ai fini par ajouter autant de formats tendance que je pouvais suivre », raconte-t-il dans une interview pour BuzzFeed.

Ce recensement rend aussi hommage aux créateurs de mèmes : « Chapeau bas à toutes les personnes brillantes qui créent ces formats de mèmes et qui reçoivent rarement le crédit qu’elles méritent ! Il est facile de s’inspirer du contenu existant, mais les créateurs de contenu original sont l’épine dorsale de l’économie des mèmes. »

La survie de Twitter menacée ?

Mais depuis la prise de pouvoir d’Elon Musk, la survie de Twitter tel que nous le connaissons semble compromise. Le patron de Tesla n’en est plus à un coup d’éclat près. Le dernier en date ? Il a demandé individuellement à chaque employé de se donner « à fond » pour l’entreprise, faute de quoi ils prendraient la porte. Il a d’ailleurs déjà annoncé le licenciement de nombreux membres du personnel – avant d’en rappeler certains.

Parmi les autres changements, l’obtention d’une certification en échange d’un abonnement à 8 euros. Elon Musk l’a temporairement suspendue car de nombreux faux comptes sont apparus. Et certains, appartenant à des personnalités bannies du réseau social pour divers propos problématiques, comme Kanye West, sont revenus – en attendant Donald Trump ?

Mais que se passera-t-il si Twitter se crashe ? Nathan Allebach, qui utilise le réseau social depuis 2009, n’imagine pas que « Twitter s’effondre malgré tous les efforts de Musk. Reproduire et développer un concurrent de manière rentable serait un défi de taille. Mais qui sait ? Si Twitter tombe, nous tomberons tous avec lui. » Mais une part de son patrimoine sera sauvée à jamais.

À voir également sur Le HuffPost :

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.huffingtonpost.fr

banner