in

RN, écologie, Coupe du monde… Les confessions d’Emmanuel Macron autour d’un ring de boxe

Emmanuel Macron s’entretient avec des boxeurs thaïlandais, lors de sa visite, jeudi, au stade Rajadamnern, à Bangkok. LUDOVIC MARIN/AFP

RÉCIT – Le chef de l’État s’attend à de nouvelles protestations contre ses réformes.

Ça cogne, ça claque, ça tape. Sur le ring, les boxeurs échangent les coups. Les frappes résonnent dans l’arène du Rajadamnern, le temple de la boxe thaïlandaise. Mais c’est pour de faux. Juste une démonstration pour Emmanuel Macron. Après le sommet du G20 à Bali, le président de la République vient de débarquer à Bangkok pour participer au sommet des dirigeants économiques de la zone Asie-Pacifique. Il visite un peu la ville.

Le matin, il s’est promené dans le Musée de la maison de Jim Thompson – un industriel, homme d’affaires américain mystérieusement disparu -, avant de déjeuner avec le premier ministre thaïlandais, Prayut Chan-o-cha, à la Maison du gouvernement. Puis il a filé au stade admirer les boxeurs. Mais les gradins sont vides. Seule une tribune est occupée par des élèves de l’école française de Bangkok. Lorsque Emmanuel Macron entre dans l’arène, ils l’applaudissent à tout rompre. Ce n’est pas tous les jours que l’on croise un président de la République. Alors il prend le temps…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Black Friday

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.lefigaro.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Le télescope James-Webb a débusqué une surprenante galaxie 350 millions d’années seulement après le Big Bang !

    Mondial 2022 : le vainqueur remportera plus de 26 milliards de FCFA