in

Rebecca Enonchong intègre l’académie royale des ingénieurs du Royaume-Uni

L’entrepreneure Rebecca Enonchong vient d’être désignée membre internationale de l’académie royale des ingénieurs au Royaume-Uni. Elle a reçu cette distinction à Londres aux côtés de nombreux autres ingénieurs de l’académie royale et de la princesse Anne, de la famille royale d’Angleterre.

Rebecca Enonchong est tech-woman et désormais la première camerounaise a recevoir cette distinction de l’académie royale des ingénieurs. C’est avec beaucoup d’émotion qu’elle a partagé sa joie avec les internautes. Cette figure de proue de l’entrepreneuriat numérique africain a été choisi par ses pairs pour son engagement dans l’évolution, l’innovation et les idées dans le domaine de l’ingénierie.

Âgée de 55 ans, Rebecca Enonchong est la fondatrice et directrice générale d’AppsTech, un fournisseur mondial de solutions logicielles d’entreprise, qu’elle a lancé en 1999. Elle a dédié ce prix à l’Afrique et au travail des ingénieurs de son pays et de son continent.

La bourse de la Royal Academy of Engineering (FREng) est un prix et une bourse pour les ingénieurs qui sont reconnus par la Royal Academy of Engineering comme étant les meilleurs et les plus brillants ingénieurs, inventeurs et technologues du Royaume-Uni et du monde entier pour promouvoir l’excellence en ingénierie et pour améliorer et soutenir la recherche en ingénierie, l’élaboration de politiques, l’éducation et l’entrepreneuriat et d’autres activités qui font progresser et enrichissent l’ingénierie sous toutes ses formes.

Le texte de Rebecca Enonchong :

« J’ai été officiellement intronisée en tant que membre international de la Royal Academy of Engineering hier. Je suis conscient à la fois de l’honneur et de la responsabilité que je porte en tant que l’un des rares élus du continent africain et le tout premier du Cameroun.

Je remercie le Chef de l’Etat. Lol. Nan. Il n’avait rien à voir avec ça. Je remercie mon oncle Bill, un ingénieur dans l’âme qui m’a toujours parlé en tant que collègue ingénieur même quand j’avais 6 ans. Je remercie les potes de ma famille appelés « William » qui sont ingénieurs et mathématiciens et qui m’ont toujours inspiré. Mon p’tit frère Iya, mon papa ingénieur de Bangangté qui se reconnaîtra et tous les autres « vrais » ingénieurs autour de moi.

En présence de la Princesse Royale Anne qui présidait notre cérémonie, l’un des autres Fellows intronisés hier, Doyen d’une école d’ingénieurs dans une université très prestigieuse, m’a confié qu’il avait le « syndrome de l’imposteur » au vu de tous les autres membres de cette prestigieuse communauté. Je me sentais presque comme lui. Mais j’ai gagné ça. Peut-être que je ne suis pas l’ingénieure la plus qualifiée, peut-être que je n’ai pas contribué au télescope Hubble comme un autre, ou à rendre les moteurs Rolls Royce plus efficaces, comme un autre, mais pour toutes les femmes, tous les Africains, tous les gens de couleur qui ont mérité cette désignation et ne seront jamais reconnus pour leur travail, je n’ai pas le droit d’avoir le syndrome de l’imposteur. Nous l’avons fait !

D’un point de vue personnel, cela signifie beaucoup pour moi. Quand j’ai appris mon élection pour la première fois, j’ai fondu en larmes (et vous savez tous à quel point je suis impassible). Je me sens vu. Tout le travail que j’ai fait tranquillement au fil des ans a été vu. J’en suis incroyablement reconnaissante car beaucoup n’auront jamais ce privilège. Alors pour l’invisible, pour l’inconnu, je promets d’être votre voix. J’utiliserai mon titre FREng pour porter vos messages, parler de vos voyages, de vos innovations au monde.

Et à mes ingénieurs camerounais, c’est pour nous. Je n’aurais jamais reçu cet honneur sans toutes les innovations que la Royal Academy a vues de notre part. Je ne suis pas une exception mais juste un exemple visible de tout ce dont nous sommes capables. Je vous dédie cette désignation.«

People 237

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR camerounactuel.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    le Sénat vote un an de stage en désert médical pour les médecins

    Vous vous souvenez du Dr Quinn ? L’actrice à 71 ans aujourd’hui et elle est d’une beauté époustouflante