Artstrip world

Prince Harry : il affirme avoir coupé des passages de son livre pour éviter certaines révélations explosives

Dans un entretien accordé au site britannique The Telegraph, le prince Harry a précisé avoir exclu la moitié des informations contenues dans son livre «Le Suppléant» (ed. Fayard), afin de ne pas accabler plus encore les membres de la famille royale britannique.

Ça aurait pu être pire ? Dans une interview avec le site britannique The Telegraph, le prince Harry a confié qu’il avait assez de matière rédactionnelle pour sortir deux volumes de son livre «Le Suppléant» (ed. Fayard). Mais qu’il a finalement décidé de réduire le contenu de moitié afin d’épargner les membres de la famille royale.

«La première version était différente», explique-t-il, affirmant que le livre comptait 800 pages au lieu des 400 actuelles. «Cela aurait pu faire deux livres, si on peut dire. (…) Il y a des choses qui se sont passées, principalement entre moi et mon frère, mais aussi entre moi et mon père d’une certaine façon, que je ne veux pas dévoiler au monde. Parce que je ne pense pas qu’ils (le prince William et le roi Charles III, ndlr) pourraient me le pardonner», poursuit-il.

Le prince Harry, 38 ans, avoue avoir eu des difficultés à arbitrer entre les éléments qu’il souhaitait garder sans la version finale, sachant que la famille royale était absolument contre la sortie de ce livre. Il affirme également que certains médias ont en leur possession «des tonnes d’informations compromettantes sur ma famille, je le sais, et ils le poussent sous le tapis pour sortir des histoires croustillantes sur une autre personne», lance-t-il.

Selon lui, si son livre doit servir à une chose, à savoir moderniser la monarchie britannique pour le bien-être des enfants de son frère, le prince George, 9 ans, la princesse Charlotte, 7 ans, et le prince Louis, 4 ans. «Je sais que parmi ces enfants, au moins un terminera comme moi, le suppléant. Et ça me fait mal, cela m’inquiète. (…) Je ne cherche pas à faire tomber la monarchie – ma démarche consiste plutôt à les sauver d’eux-mêmes», ajoute-t-il.

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.cnews.fr

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *