in

Obsèques de Justine Veyrac : hommage poignant rendu par le père de son enfant

Ce vendredi 4 novembre avaient lieu les obsèques de Justine Vayrac. La jeune femme de 20 ans a été retrouvée enterrée dans une forêt après les aveux du principal suspect, Lucas L, rencontré à la sortie d’une boîte de nuit juste avant sa disparition. Malgré son jeune âge, Justine Vayrac était l’heureuse maman d’un petit Gabin, âgé de 2 ans et demi, qu’elle a eu avec Alexandre, dont elle est séparée depuis 1 an et demi.

Maman d’un petit garçon

Malgré tout, ce dernier a tenu à être présent à Tauriac, dans le Lot, afin de dire un dernier au revoir à la mère de son fils. Arrivé de Toulouse, le jeune homme a eu des mots touchants pour la victime : Elle restera toujours sa maman, a-t-il confié au Parisien en faisant référence à leur fils, Gabin, âgé de 2 ans et demi, avant d’assurer : “On fera en sorte de lui parler d’elle, pour qu’elle soit toujours vivante auprès de lui.”

A Tauriac, village où a grandi Justice Veyrac, quelque 350 personnes ont fait le déplacement pour rendre hommage à celle qui souhaitait devenir aide-soignante.Dans l’église Saint-Martial, les proches de Justine – ses parents, ses frères et sœurs, son beau-père et sa grand-mère, ou encore Alexandre – se sont rassemblés, bouleversés, pour saluer la mémoire de la jeune maman.

Les aveux de Lucas L.

Dans la nuit du 22 au 23 octobre, Justine Vayrac s’est volatilisée à la sortie d’une discothèque de Brive-la-Gaillarde, en Corrèze. Lucas L. est la dernière personne à l’avoir vue vivante. C’est en garde à vue que l’agriculteur de 21 ans a reconnu l’avoir tuée d’un coup de poing après avoir eu, selon lui, une relation sexuelle “consentie” avec la victime. Toutefois, l’autopsie a révélé que Justine Vayrac a reçu des coups violents, avant d’être étranglée. Lucas L. a été mis en examen pour enlèvement, viol et meurtre aggravé.

Votre horoscope par email

Les informations vous concernant sont destinées à l’envoi de votre horoscope par newsletters.
Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact.
Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels.
Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679,
vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer,
pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l’adresse suivante : Uni-médias,
à l’attention du DPO, 22 rue Letellier – 75015 – Paris, ou pour demander leur portabilité,
en écrivant par courrier à l’adresse suivante : Uni-médias, à l’attention du DPO,
22 rue Letellier – 75015 – Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com.
Vous pouvez également définir les conditions d’utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès.
Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante :
dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.parents.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    8 raisons pour lesquels vous ne perdez pas de poids

    Brésil: Des propos de Lula sur le budget inquiètent les marchés