in

Nicolas Mayer-Rossignol, l’ambitieux maire de Rouen qui veut renverser Olivier Faure

Nicolas Mayer-Rossignol. Tom GRIMBERT / Hans Lucas via Reuters

ANALYSE – À deux mois du congrès du PS, l’ancien président de la région Normandie ne cache pas ses ambitions.

Depuis combien de temps le nom d’Olivier Faure n’est pas apparu sur le téléphone de Nicolas Mayer-Rossignol? «Quelques mois maintenant», se remémore le maire de Rouen depuis son bureau de l’hôtel de ville. La connexion est sans doute devenue mauvaise depuis que le premier secrétaire sortant a eu vent des ambitions de l’édile. Car, comme les Normands en leur temps, «NMR» se verrait bien remonter la Seine pour aller cueillir Olivier Faure à Ivry.

À deux mois du congrès du PS, l’ancien président de la région Normandie (par intérim, de 2013 à 2015) s’organise. Il est partie prenante de «Refondations», une «contribution» qui devrait muter dans les prochaines semaines en «texte d’orientation» – une «motion» en langage socialiste. Longtemps, l’initiative a été présentée comme une «troisième voie» entre Olivier Faure et Hélène Geoffroy, la désormais traditionnelle et minoritaire opposante qui réunit autour d’elle de nombreux éléphants hollandais. Sauf surprise, le Rouennais devrait porter le drapeau

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.lefigaro.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Un homme a eu la Covid-19 pendant 411 jours

    Le Gabon transforme 69% de son bois, le Cameroun à peine 36%