in

Mondial 2022 : ce qu’il faut savoir sur le Brésil, adversaire du Cameroun dans le groupe G

Grâce à son effectif composé de nombreuses stars, le Brésil s’avance sûr de ses forces au Qatar. Pour sa 22ème participation à une phase finale de Coupe du Monde, la Seleção fait même figure de favorite au titre final.

Le parcours en qualif’  

Le Brésil a terminé premier du groupe des éliminatoires de la zone Amsud pour la Coupe du Monde. Seulement, malgré ses 14 victoires pour seulement 3 matchs nuls (face à la Colombie, l’Argentine et l’Equateur à chaque fois à l’extérieur) en 17 rencontres, la Seleção n’a affronté qu’à une seule reprise son voisin et rival, l’Argentine. Face à l’Albiceleste, la sélection brésilienne n’a pu faire mieux qu’un partage des points et ne s’est donc pas vraiment rassurée face à un concurrent direct au titre final à la fin du mois de décembre.

Rien de tragique pour les hommes de Tite qui affronteront des adversaires à leur portée lors de la phase de poules. Il s’agit de la Serbie puis la Suisse et enfin le Cameroun qu’ils ont battu 4-1 lors de la dernière journée de la phase de groupes de l’édition 2014.

Puissance offensive

Alors que la Seleção figure parmi les favoris de cette Coupe du Monde, les Auriverde pourront compter sur un groupe composé de plusieurs cadres tels que les joueurs du Paris Saint-Germain, Neymar et Marquinhos, mais également Thiago Silva, Vinicius Jr ou bien encore Casemiro. La « Neymar dependência », terme utilisé pour parler de la dépendance du Brésil à l’attaquant parisien est révolue, l’émergence d’une nouvelle génération talentueuse d’attaquants permet à Tite d’avoir une multitude de possibilités sur le front de l’attaque de la Seleção.

« Au moment de la Copa América 2019, nous n’avions pas Antony et Raphinha, Viní s’adaptait encore au Real Madrid et Gabriel Martinelli s’entraînait avec nous. Maintenant, cette génération est vraiment arrivée et wow! C’est la progression de ces joueurs qui nous a permis de jouer avec cinq joueurs offensifs en même temps », déclarait d’ailleurs à ce sujet le sélectionneur auriverde. Ajoutons à cette armada des joueurs comme Richarlison et Lucas Paquetá, qui en sont à leur première Coupe du Monde, pour mieux saisir la puissance offensive qui se dégage de la sélection brésilienne. Une pléthore de stars tout bonnement impressionnante.

D’autant plus que les joueurs brésiliens évoluent dans les meilleurs clubs de la planète et ces derniers voudront faire oublier l’humiliation subie contre l’Allemagne en 2014 à domicile lors du dernier carré puis l’échec, moins retentissant mais tout aussi fatidique, face à la Belgique (2-1) en quart de finale du Mondial russe.

Une défense fébrile

La victoire lors de la Copa América 2019 reste cependant le seul trophée que les hommes de Tite ont soulevé depuis 2007. Une éternité pour la sélection la plus titrée (cinq Coupes du monde remportées, dont la dernière en 2002). Autre motif d’inquiétude, le niveau de la défense brésilienne est remis en question. Outre Marquinhos, les autres défenseurs ne sont pas au meilleur de leur forme actuellement. Thiago Silva et Dani Alves sont sur la pente descendante tandis que les Turinois Danilo et Alex Sandro n’ont pas retrouvé leur meilleur niveau. Le spectre d’une nouvelle désillusion rôde au-dessus de la sélection brésilienne même si la plupart des signaux sont actuellement au vert.

Camfoot

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR camerounactuel.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Corbière demande à Ruffin de ne pas “ranimer une social-démocratie zombie”

    Les 60 plus belles citations d’amour pour votre femme ou votre petite amie