in

Mercredi 25 janvier, Conversion de St Paul, Apôtre (Mc 16, 15-18)

Les Actes des Apôtres comportent trois récits de la conversion de Saul, l’un fait par saint Luc (Ac 9, 1-22), les deux autres faits par saint Paul lui-même (Ac 22, 3-16 et 26, 9-18). « Ardeur jalouse pour Dieu », « rage meurtrière », « acharnement » conduisaient Saul, avec mandat du Grand-Prêtre et au nom d’une « éducation strictement conforme à la Loi », à persécuter « les hommes et les femmes qui suivaient le chemin du Seigneur ». Saul, lui, pensait suivre le bon chemin, celui de Damas, avec une parfaite sincérité, une volonté d’épuration appuyée sur un sens aussi certain que faux de la justice et la garantie jugée sans faille de l’autorité religieuse ! C’est alors que l’Amour s’est montré le plus fort, guérissant par sa lumière, l’aveuglement intérieur du fanatique, persuadé de mener le bon combat en exterminant autrui. Saul – celui d’avant la conversion – appartient-il aux greniers de l’histoire ? À l’actualité de contrées très éloignées ? Ou bien a-t-il quelque chose à voir avec nous ? Quoi qu’il en soit, la foi et le baptême ont transformé son zèle : Paul ne pourchasse plus personne ; rempli de l’Esprit Saint, il annonce Quelqu’un et proclame qu’il est le Fils de Dieu ! N’est-ce pas une invitation à quitter nos zèles parfois mal éclairés et destructeurs pour porter l’Évangile à toute la création ?

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.la-croix.com

Written by Mark Antoine

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    L’Amérique latine autour du revenant Lula pour une photo de famille recomposée

    fusillade dans un centre éducatif de l’Iowa, deux jeunes tués