in

Mehran Karimi Nasseri, le SDF qui a inspiré Spielberg pour « Le Terminal », est mort à Roissy

Karim Nasser Miran, dit M. Alfred, 54 ans, Iranien apatride malgré lui, qui vit depuis onze ans dans les coursives de l'aéroport, transporte ses bagages, le 16 juilllet 1999 à Roissy, alors qu'il vient de recevoir, début juillet, des papiers confirmant son statut de réfugié politique en Belgique que l'administration de ce pays avait égarés et qui lui restituent la liberté de circuler.Alfred Merhan, the illegitimate son of a British mother and Iranian father born in Iran, carries his luggage at Roissy airport 16 July 1999. The United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR) delivered Merhan papers granting him refugee status in Belgium after living for ten years in the airport waiting to be granted a nationality. (Photo by MANOOCHER DEGHATI / AFP)
MANOOCHER DEGHATI / AFP Karim Nasser Miran, dit M. Alfred, 54 ans, Iranien apatride malgré lui, qui vit depuis onze ans dans les coursives de l’aéroport, transporte ses bagages, le 16 juilllet 1999 à Roissy, alors qu’il vient de recevoir, début juillet, des papiers confirmant son statut de réfugié politique en Belgique que l’administration de ce pays avait égarés et qui lui restituent la liberté de circuler.

Alfred Merhan, the illegitimate son of a British mother and Iranian father born in Iran, carries his luggage at Roissy airport 16 July 1999. The United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR) delivered Merhan papers granting him refugee status in Belgium after living for ten years in the airport waiting to be granted a nationality. (Photo by MANOOCHER DEGHATI / AFP)

MANOOCHER DEGHATI / AFP

Mehran Karimi Nasseri, réfugié politique iranien qui a inspiré le réalisateur Steven Spielberg pour son film « Le Terminal » est mort le 12 novembre. (Photo : Mehran Karimi Nasser, dit M. Alfred, le 16 juilllet 1999 à Roissy.)

CINÉMA – Il est décédé chez lui, à l’aéroport de Roissy, où il a passé plus de 18 ans de sa vie. Mehran Karimi Nasseri, réfugié politique iranien qui a inspiré le réalisateur Steven Spielberg pour son film « Le Terminal » est décédé ce samedi 12 novembre.

Il est mort d’une cause naturelle peu avant midi au terminal 2F, a déclaré une source aéroportuaire. Après avoir dépensé l’argent perçu pour le film sorti en 2004, il était revenu depuis quelques semaines à Roissy, d’après la même source. Plusieurs milliers d’euros ont été retrouvés sur lui.

Il rêvait d’une « happy end en Californie… »

À Roissy, il était devenu un familier du personnel de l’aéroport et une figure emblématique, faisant l’objet de nombreux reportages de télévisions et radios, françaises et étrangères, avant la consécration cinématographique. Il se disait « flatté de voir que son expérience pouvait inspirer des films » et faisait jusqu’à six interviews quotidiennes, rapporte Le Parisien qui l’a interrogé, il y a 18 ans. Plein d’espoirs après le succès du long-métrage où Tom Hanks interprétait son rôle, il rêvait d’une « happy end en Californie… ».

Né en 1945 à Masjed Soleiman, dans la province iranienne du Khouzistan, Mehran Karimi Nasseri, connu sous le nom de « Sir Alfred » avait élu domicile à Roissy, au nord de Paris, en novembre 1988, après un long périple – à la recherche de sa mère – qui l’avait mené à Londres, à Berlin ou encore Amsterdam. Chaque fois, il avait été expulsé par les autorités, faute de pouvoir présenter des papiers. En 1999, il avait obtenu le statut de réfugié en France et un titre de séjour. Après le film, il aurait vécu dans un foyer à Paris.

À voir également sur Le HuffPost :

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.huffingtonpost.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    L’ex-modèle de Playboy conclut un accord de plaidoyer après que le corps d’un médecin aurait été retrouvé dans le coffre

    Google va corriger le plus gros défaut du Pixel 6a