Artstrip world

“Ma collègue enceinte s’est endormie au travail et je ne l’ai pas réveillée : maintenant tout le monde pense que je l’ai mise dans le pétrin”

Quand on travaille dans un bureau, il est toujours bon d’entretenir de bonnes relations entre collègues, car cela rend le climat de travail plus détendu et efficace, mais jusqu’à quel point un collègue peut-il être solidaire d’un autre ? C’est la question qu’une jeune femme a posée aux internautes : elle a expliqué qu’elle travaille dans un bureau avec une collègue enceinte, avec laquelle elle partage la même pause déjeuner, qu’elle utilise pour faire une sieste. Un jour, cependant, elle ne s’est pas réveillée et s’est mise en colère contre sa collègue. Mais commençons dans l’ordre.

“Je travaille dans un bureau. J’ai une collègue, Anne, qui est actuellement enceinte et qui en est à son sixième mois de grossesse”, a écrit la jeune femme, ajoutant : “Nous avons une salle de détente dédiée à notre pause déjeuner, car au bureau, nous ne sommes pas autorisés à manger ou à boire quoi que ce soit, à l’exception de bouteilles d’eau, en raison de la proximité des ordinateurs. Nous avons chacun nos propres heures de pause, qui sont les mêmes tous les jours. Anne et moi prenons la pause ensemble de 13h30 à 14h30. Personne d’autre ne suit cet horaire et prend une pause avant ou après”.

“Dans la salle de repos, il y a quelques chaises et quelques canapés. Au cours des deux dernières semaines, Anne a commencé à faire une sieste sur l’un des canapés pendant la pause déjeuner. Je sais que ce n’est pas mes affaires ce qu’elle fait pendant sa pause, elle peut faire ce qu’elle veut. Vendredi dernier, Anne et moi prenions notre pause comme d’habitude. J’écoutais de la musique avec des écouteurs et, vers 14h30, je me suis levée pour retourner au travail. Je n’ai pas fait attention à ce que faisait Anne”, a-t-elle poursuivi.

“Vers 15 heures, des collègues confus ont demandé : “Où est Anne ?” car ils avaient besoin d’elle. Notre patron est donc allé dans la salle de repos pour la chercher et l’a trouvée encore endormie. Il l’a réprimandée et maintenant Anne est en colère contre moi parce que nos pauses se terminent en même temps et que j’aurais dû la réveiller. Elle a dit que je suis égoïste et négligente. De nombreux autres collègues sont de son côté, mais je lui ai dit que si elle ne peut pas se réveiller, elle ne doit pas dormir pendant la pause. Elle m’a répondu que le bébé la fatiguait et m’a accusée de la traiter de paresseuse et d’être insensible”, a conclu la jeune femme, qui a demandé des conseils en ligne sur la façon de se comporter.

Le web était tout à fait d’accord avec elle, expliquant que la seule personne responsable de ces ennuis est sa collègue elle-même : “J’ai l’étrange habitude de m’endormir de façon aléatoire, alors je mets le réveil même lorsque je suis dans les transports publics et que je ne peux pas manquer un arrêt du train ou du métro. Je comprends parfaitement que les siestes sont géniales, mais c’est à elle de se réveiller”, a écrit un utilisateur.

Qu’en pensez-vous ?

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.regardecettevideo.fr

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *