Loana se confie sur sa maladie mentale : « bipolaire à tendance schizophrène »

Loana était ce 14 novembre l’invitée de Guillaume Genton dans le Morning sans filtre sur Virgin Radio et en a profité pour répondre aux nombreuses attaques des internautes qui lui reprochent de ne pas aller travailler comme tout le monde pour résoudre ses problèmes d’argent. “Elle a qu’à aller bosser… oui, mais j’allais dire, le travail se fait rare, pour les autres comme pour moi”, a-t-elle d’abord expliqué. Interrogée sur la possibilité de travailler comme caissière ou boulangère, soit un métier “normal”, Loana a d’abord répondu “pourquoi pas ? Ce serait une expérience“, avant de se raviser, expliquant qu’en plus du RSA, elle allait bientôt recevoir une nouvelle indemnité de 400 € “par rapport à sa maladie“.

Loana diagnostiquée depuis longtemps

Je suis bipolaire et à partir de ce moment-là je peux pas faire un travail fixe”, a-t-elle alors révélé au micro, précisant même être “bipolaire à tendance schizophrène”. Loana assure avoir été diagnostiquée “il y a longtemps” : “J’ai fait un déni, j’ai pas pris mes médicaments, je me rends compte maintenant que c’est très utile. Donc je suis réellement malade et je suis considérée comme handicapée”. Si Loana assure qu’elle ne serait pas contre l’idée de remonter sur les podiums pour reprendre son travail de danseuse, elle sait aussi que passé 40 ans, cela risque d’être difficile à trouver. 

Pour arrondir ses fins de mois, Loana propose des dédicaces sur le site Vidoleo, “mais ce revenu mensuel n’est pas énorme”. Elle peut aussi compter sur quelques représentations en play-back auprès de son ami de toujours Eryl Prayer. 

Votre horoscope par email

Les informations vous concernant sont destinées à l’envoi de votre horoscope par newsletters.
Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact.
Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels.
Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679,
vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer,
pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l’adresse suivante : Uni-médias,
à l’attention du DPO, 22 rue Letellier – 75015 – Paris, ou pour demander leur portabilité,
en écrivant par courrier à l’adresse suivante : Uni-médias, à l’attention du DPO,
22 rue Letellier – 75015 – Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com.
Vous pouvez également définir les conditions d’utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès.
Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante :
dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.parents.fr

banner