Artstrip world

Les entrepôts subissent un coup d’arrêt

Un entrepôt Prologis Park, à Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne). Prologis

Après des années d’emballement, le secteur a fortement ralenti l’année dernière.

Ce n’est pas encore la crise. Mais au moins un solide coup d’arrêt. «Entre le deuxième semestre 2022 et la même période de 2021, la demande placée dans les entrepôts a reculé de 30 %», détaille François Le Levier, directeur général adjoint industrie et logistique chez CBRE. Et elle devrait à nouveau être orientée à la baisse en 2023. La hausse des taux d’intérêt et les interrogations sur le front économique pèsent sur le secteur de la logistique. Mais c’est aussi la rançon du succès d’une activité qui a connu une véritable envolée ces dernières années. La demande placée de l’année 2021 était ainsi la plus élevée des dix dernières années, avec l’année 2017.

La crise du Covid a constitué un formidable révélateur de l’importance des entrepôts dans notre vie de tous les jours. Quand une jeune mère de famille parisienne commande un biberon sur internet, elle n’est pas surprise qu’il puisse être livré en une heure chez elle. Il a pourtant été fabriqué quatre mois plus tôt en Asie, transporté pendant…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement. Sans engagement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source link

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR actudefinances.com

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *