in

Le Tuvalu se télécharge dans le métavers pour ne pas disparaître

ENVIRONNEMENT – Ce pays en plein milieu du Pacifique appelé Tuvalu a pris une décision quelque peu surprenante pour faire face au réchauffement climatique : créer une version digitale du territoire dans le métavers, autrement dit un « jumeau numérique » comme vous pouvez le  voir dans la vidéo en haut de l’article. Une annonce du ministre des Affaires étrangères, Simon Kofe, qui intervient alors que se déroule la COP27 en Égypte.

95% du pays disparaîtra d’ici 2100

En 2021, il avait déjà fait parler de lui, en s’adressant aux dirigeants les pieds dans l’eau lors de la COP26. À travers cette idée de créer un jumeau digital de l’archipel, Simon Kofe veut surtout alerter les États et les convaincre d’agir afin de garder l’objectif des Accords de Paris. Tuvalu est un archipel de 9 îles sur lesquelles vivent 12.000 habitants, mais tous sont menacés par la montée des eaux dûe au réchauffement climatique. Si la hausse des températures ne se maintient pas en dessous d’1,5°C, la moitié du territoire pourrait être submergé d’ici 2050 et d’ici 2100, 95% du pays pourrait disparaître, laissant la place à une étendue d’eau.

« Nous n’avons pas d’autres choix que de devenir la première nation digitale au monde. Les îles comme celles-ci ne survivront pas à la rapide hausse des températures, à la hausse du niveau de la mer et aux sécheresses. Donc nous les recréerons virtuellement », a déclaré le ministre dans un discours diffusé lors de la COP27.

L’ONU s’engage

Pour tenter de contrer le phénomène, un plan astucieux a été développé par le gouvernement, avec le soutien du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

« Te Lafiga o Tuvalu » pour «  refuge de Tuvalu  » n’est pour le moment que modélisé, mais les objectifs sont nombreux pour apporter des solutions pérennes au-delà de 2100. Le plan prévoit notamment de protéger certaines terres des Tuvalu et d’accompagner les habitants à long terme.

Pour fournir des solutions complètes après 2100, le plan du gouvernement de Tuvalu prévoit entre autres une élévation des sols sur 3,6 kilomètres carrés de la capitale. Afin que cela soit réalisable, une relocalisation progressive des habitants est envisagée. Les infrastructures telles que les écoles et les hôpitaux devraient en outre être reconstruites en lieu sûr au fil des années.

À voir également sur Le HuffPost :

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.huffingtonpost.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    2022 Gift Guide: The best gifts under $100

    Le Roi Lion et Marvel ont inspiré les prénoms de chiens les plus populaires de 2022