in

Le Goncourt des lycéens 2022 attribué à Sabyl Ghoussoub pour «Beyrouth-sur-Seine»

Le prix Goncourt des lycéens, l’un des plus prescripteurs pour les ventes de romans, a été décerné ce jeudi 24 novembre à Sabyl Ghoussoub pour «Beyrouth-sur-Seine», paru aux éditions Stock.

Le verdict est tombé. Le Goncourt des lycéens 2022 a été attribué à Rennes à Sabyl Ghoussoub pour son roman «Beyrouth-sur-Seine» (éd. Stock), a annoncé le jury, composé de lycéens de toute la France.

Le journaliste franco-libanais de 34 ans Sabyl Ghoussoub signe un récit poétique et incisif sur la famille et l’immigration. Pour l’écrire, l’auteur s’est inspiré de la vie de ses parents, qui ont quitté en 1975 leur pays d’origine, le Liban, pour s’installer à Paris.

Leur séjour devait durer deux ans. Mais la guerre a éclaté, et finalement, ils n’ont jamais quitté la capitale française. Comment vit-on une guerre de loin ? Comment vivre au milieu de tout cet inconnu parisien quand tous nos proches connaissent la guerre, les attentats et les voitures piégées ?

Dans «Beyrouth sur Seine», son troisième roman, Sabyl Ghoussoub donne à réfléchir sur ce qui nous reste de nos origines. Il succède ainsi à Clara Dupont-Monod, couronnée l’année dernière pour son ouvrage «S’adapter» (éd. Stock).

Créé et organisé par le ministère de l’Éducation nationale et la Fnac, avec l’accord de l’Académie Goncourt, ce prix permet chaque année à près de 2.000 élèves âgés de 15 à 18 ans, de lire et d’étudier pendant deux mois, la sélection de romans de la liste du Goncourt.

Visitez ce site web pour plus d’actualité

https://bbdivers.info/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Nos astuces pour réussir la cuisson de votre boudin blanc : Femme Actuelle Le MAG

    20 ans de réclusion pour un médecin jugé en son absence pour viols de mineurs au Vietnam