in

L’«affaire Fournas» sème le trouble dans l’électorat LR

Grégoire de Fournas, député RN s’exprime après ses propos, jugés racistes, face au député LFI Carlos Martens Bilongo, le 3 novembre 2022, à l’Assemblée nationale. Albert FACELLY/Divergence

DÉCRYPTAGE – Des adhérents ont manifesté leur incompréhension au sein du parti et regretté un manque de clarté sur la question migratoire.

L’«affaire Fournas» a provoqué un trouble chez les adhérents des Républicains. Appelés à élire leur nouvelle présidence en décembre, des militants ont mal vécu le positionnement de certains élus lors de la polémique de la semaine dernière ayant conduit à la censure d’un député du RN avec exclusion temporaire. Grégoire de Fournas avait lancé dans l’hémicycle: «Qu’il retourne en Afrique», selon le compte rendu officiel de la séance.

Éric Ciotti, député des Alpes-Maritimes et candidat à la présidence LR, a récolté de vives critiques. Des militants estiment que sa condamnation «hâtive» du député Fournas aura donné plus de grain à moudre à l’extrême gauche qu’elle n’a pointé la gravité du problème des embarcations de migrants incontrôlées.

«Monsieur le Député Éric Ciotti, c’est avec beaucoup de consternation que j’ai pris connaissance de votre tweet. Il est bien évident que par ce message, votre attitude et vos différents propos, vous avez participé et favorisé le lamentable spectacle politique…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.lefigaro.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Ce casque de réalité virtuelle vous « tue » vraiment quand vous perdez !

    “veste obligatoire” pour les hommes et cravate “recommandée”