Artstrip world

la production des mascottes peut-elle encore être relocalisée en France ?

Selon Sandra Callahan, directrice générale de Gipsy Toys, «aucune usine en France ne peut absorber de tels volumes» de production. AFP / THOMAS SAMSON

LA VÉRIFICATION – Les «Phryges» sont confectionnées majoritairement en Chine. «Inadmissible» pour la Fédération Indépendante du Made in France.

Des «Phryges» symboles de la Révolution française et mascottes des Jeux olympiques 2024… produites en Chine ? Dévoilés cette semaine, ces petits personnages sont au cœur de nombreux débats. Si certains portent sur leur aspect, d’autres s’interrogent sur leur provenance. Sur deux millions d’exemplaires fabriqués d’ici le début des Jeux olympiques, en juillet 2024, seuls 10% seront produits en France, tandis que les autres viendront tout droit de Chine. Un «made in China» problématique, pour Christophe Béchu, ministre de la transition écologique. «Je veux croire qu’on a encore quelques mois avant que les Jeux olympiques (JO) ne se tiennent pour être capables de corriger le sujet», a-t-il indiqué à Franceinfo mardi. Une hypothèse plausible ?

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.

Black Friday

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source link

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR actudefinances.com

banner