in

La police australienne accuse des pirates basés en Russie d’avoir attaqué Medibank

SYDNEY (Reuters) – Des pirates informatiques basés en Russie étaient à l’origine de la cyberattaque contre l’assureur Medibank Private Ltd, qui a compromis les coordonnées d’un peu moins de 10 millions de clients actuels et anciens, a annoncé vendredi la police fédérale australienne.

Le commissaire de la police fédérale australienne (AFP), Reece Kershaw, a accusé un groupe de cybercriminels vaguement affiliés, probablement responsable d’autres grandes infractions dans le monde, de l’attaque contre Medibank.

Kershaw a déclaré que l’AFP sait quelles personnes sont responsables mais ne les nommera pas pour le moment.

“Aux criminels, nous savons qui vous êtes et de plus, l’AFP a des points importants sur le tableau de bord lorsqu’il s’agit de ramener des délinquants étrangers en Australie pour faire face au système judiciaire”, a-t-il déclaré lors d’une courte conférence de presse vendredi.

Kershaw a déclaré que l’AFP tiendrait des pourparlers avec les forces de l’ordre russes au sujet des individus.

L’ambassade de Russie n’a pas immédiatement répondu aux questions demandant si elle avait été en communication avec le gouvernement australien au sujet du piratage.

(Reportage par Lewis Jackson; Montage par Jacqueline Wong)

Droits d’auteur 2022 Thomson Reuters.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Chasse à l’homme urgente pour un écolier de 16 ans recherché pour meurtre après qu’un “vrai gentleman” de 21 ans a été poignardé à mort dans la rue

    Horoscope quotidien du 11 novembre 2022 – New York Daily News