in

la nouvelle ristourne concernera un ménage sur deux

Essence: La remise à la pompe ira finalement de 15 à 18 centimes par litre (photo du 8 mars 2022 à Temple-de-Bretagne )
LOIC VENANCE via AFP Essence: La remise à la pompe ira finalement de 15 à 18 centimes par litre (photo du 8 mars 2022 à Temple-de-Bretagne )

LOIC VENANCE via AFP

Essence: La remise à la pompe ira finalement de 15 à 18 centimes par litre (photo du 8 mars 2022 à Temple-de-Bretagne )

CARBURANTS – Le 1er janvier, le mécanisme actuel de ristourne dans les stations-service prendra fin. Les 10 centimes qui sont pris en charge par l’État ne le seront plus. Et à six semaines de l’échéance, on ne sait toujours pas quel mécanisme prendra la suite. Élisabeth Borne donne cependant quelques précisions dans Les Échos publiés ce jeudi 18 novembre.

La Première ministre confirme que l’aide -annoncée en octobre par Emmanuel Macron sur France2- sera « plus ciblée » alors que celle en vigueur depuis le 1er septembre bénéficie à toutes les personnes qui vont à la pompe, quels que soit leur trajet et leur niveau de revenu.

Si le dispositif n’est pas totalement arrêté, il sera, en réalité, doublement ciblé. Il concernera « la moitié des ménages », ceux qui sont situés dans les « cinq premiers déciles de revenu ». Et il « aidera significativement ceux qui effectuent un long trajet pour aller au travail ». D’où le nom que cette aide devrait avoir : « indemnité carburant travailleurs ».

Un versement à la place d’une ristourne

Les précisions seront apportées prochainement, mais Élisabeth Borne évoque non plus une ristourne sur le prix d’achat de l’essence ou du gazole à la pompe. Cette nouvelle aide devrait se faire sous la forme d’un « versement dès le début de l’année ». Juste après l’annonce de la création de cette aide, Gabriel Attal, le ministre du Budget avait indiqué qu’un site internet devrait permettre de croiser les données fiscales et le numéro de carte grise pour débloquer une aide « en quelques jours ». Le gouvernement a budgété 1,5 milliard d’euros pour cette aide en 2023.

Du 1er septembre au 16 novembre, le gouvernement prenait en charge 30 centimes par litre de carburant. Le groupe TotalEnergies avait pour sa part fait profiter ses clients de 20 centimes supplémentaires de remise. Mais depuis mercredi, cette ristourne est passée à 10 centimes pour l’État et 10 centimes dans les stations TotalEnergies. Comme vous pouvez le voir dans le graphique ci-dessus, la barre des 2 euros par litre d’essence ou de gazole devrait donc être franchie à nouveau dans les tout prochains jours.

À voir également sur Le HuffPost :

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.huffingtonpost.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Un ancien parent adoptif condamné à 170 ans pour avoir secrètement enregistré des enfants

    Le OnePlus 11 pourrait jouer à fond la carte du premium avec une coque en céramique