in

La bronchiolite, une maladie réservée aux enfants ?

En réponse à l’épidémie de bronchiolite qui sévit actuellement en France, le ministre de la santé, François Braun, a déclenché le plan Orsan. Les très jeunes patients affluent dans les services d’urgences pédiatriques de toute la France. Mais, cette maladie peut-elle toucher les adultes ?

On parle de bronchiolite du nourrisson quand il s’agit d’une infection virale qui touche les bronchioles, les petites bronches. Dans la plupart des cas, cette infection, d’origine virale, est causée le plus souvent par le virus respiratoire syncytial (VRS).  Les adultes peuvent également être touchés mais eux seront atteints par une forme différente de la maladie.

D’ailleurs, le 7 novembre dernier, l’actrice Isabelle Adjani était apparue masquée sur le plateau de C à Vous : “J’essaye de rester avec les couleurs de Diane, à savoir le noir et le blanc à cause d’un petit soupçon de bronchiolite, même si je ne suis plus un bébé. Voilà, je me retrouve cortisonée, codéinée pour passer l’émission”.

Ce virus peut également présenter un danger pour les personnes âgées. “Cette épidémie intense de bronchiolite chez les nourrissons pourrait être suivie d’atteintes assez violentes chez les seniors”, explique un médecin hospitalier et chercheur spécialiste des virus respiratoires cité par Le Parisien (Source 1).

Deux types de bronchiolite

Chez les adultes, la bronchiolite peut être de deux types : aigües infectieuses ou chroniques inflammatoires. Les adultes sont souvent immunisés contre le VRS. Quand la bronchiolite touche les adultes, elles se manifeste généralement par une toux et un essoufflement. “Lorsque la bronchiolite est d’origine infectieuse chez l’adulte, elle s’installe de manière assez brutale, avec de la fièvre. À contrario, lorsqu’elle est inflammatoire, le développement est progressif, il s’effectue sur plusieurs semaines avec principalement une toux et une dyspnée”, résume le Dr Jean-Philippe Santoni, interrogé par le Journal des femmes (Source 2).

Les adultes sont davantage concernés par des bronchiolites non infectieuses liées à des maladies auto-immunes, le tabac, une inhalation de gaz toxiques, une greffe de moelle, etc. Dans ce cas, la maladie n’est pas contagieuse. Le traitement mis en place dépend de la cause de la bronchiolite.

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.santemagazine.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    La séquence Boyard-Hanouna sur TPMP indigne au-delà de La France insoumise

    L’ex-épouse d’Éric Ciotti visée par le « Canard Enchaîné » pour cumul d’emplois, le député se dit « bassement attaqué »