Artstrip world

Jordan Bardella fait le ménage localement

Le président du Rassemblement national, Jordan Bardella, lors d’une conférence de presse, le 9 novembre, à Paris. ALAIN JOCARD/AFP

Le pas est sautillant et le sourire persistant en cette matinée de novembre. Jordan Bardella s’apprête à investir les locaux du 114, boulevard Michel-Ange en tant que président officiel du Rassemblement national. «C’est un peu ma rentrée politique», assure-t-il aux journalistes campés devant l’immeuble. En politique, redémarrage rime souvent avec grand ménage. Au RN, il sera structurel. Et c’est Gilles Pennelle, le nouveau directeur général du parti, qui est chargé d’en dépoussiérer les organes locaux. C’est désormais lui qui pilote les fédérations, lui qui donne le ton sur le groupe Telegram qui regroupe les 95 patrons locaux. «Il va y avoir du grand changement, mais n’y voyez là aucune purge», sourit ce dernier, en indiquant qu’une trentaine de délégués départementaux seront remplacés dans les prochains jours. Une nomination voulue par Jordan Bardella, soucieux de redonner du souffle aux instances locales du parti lepéniste, dont la plupart des forces vives ont été aspirées par les élections…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Black Friday

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.lefigaro.fr

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *