Artstrip world

John Wick 4 : on a vu le dernier volet avec Keanu Reeves, et voici ce qu’on en pense

Le film «John Wick : Chapitre 4» sortira dans les salles le 22 mars prochain en France. Que vaut ce nouveau volet de la saga avec Keanu Reeves dans le rôle principal ? Voici ce qu’on en a pensé.

Un héros génialement increvable. C’est presque amusant de se rappeler qu’en 2014, quand sort sur les écrans le premier «John Wick», Chad Stahelski ambitionnait seulement de sortir un «petit film d’action» que lui et ses amis avaient envie de voir. Près de dix ans plus tard, le héros incarné par Keanu Reeves est devenu une franchise irrésistible dont l’univers s’apprête à se décliner en spin-off (Ballerina) et en série télévisée (The Continental). Le 22 mars prochain, c’est «John Wick : Chapitre 4» qui débarque sur les écrans de cinéma. Et autant le dire tout de suite : ça envoie du lourd !

Les fans de la saga peuvent commander leur billet d’entrée dès aujourd’hui, parce qu’il y a moins de 0,00001% de chance qu’ils soient déçus. Du début à la fin, soit pendant un temps record de 2h49, on assiste, scotché dans notre siège, à des gunfights hallucinants, des combats au corps à corps démentiels, le tout avec des chorégraphies toujours plus innovantes. La course poursuite dans les rues de Paris (cocorico) est absolument bluffante. Et puis, il n’y a pas que la France à l’honneur. Ce quatrième chapitre quitte les rues de New York pour se rendre également à Osaka au Japon, à Berlin en Allemagne, et dans la capitale française (étrangement débarrassée de ses habitants).

La proie devient chasseur

«John Wick : Chapitre 4» change de dynamique vis-à-vis de son héros, qui n’est plus la cible. Mais celui qui part en chasse. «Dans ce quatrième volet, on voulait renverser le postulat habituel qui veut que Wick soit en cavale, et faire en sorte que ce soit lui qui cherche à débusquer les membres de la Grande Table», explique Keanu Reeves, qui est également un des producteurs exécutifs du film. «Dans ce film, John prend la décision de ne plus fuir. Bien au contraire, c’est lui qui traque les hommes de la Grande Table, et c’est vraiment là qu’on comprend pourquoi les gens craignent autant John Wick», poursuit le comédien.

En face de John Wick vont toutefois se dresser de multiples obstacles. Incarné brillamment par Bill Skarsgard, le personnage du Marquis de Gramont, émissaire de la Grande Table en charge de se débarrasser de lui une bonne fois pour toute, se révèle être un ennemi redoutable, en utilisant tous les moyens à sa disposition pour tuer John Wick. Donnie Yen est, lui aussi, remarquable dans le rôle de Caine, un homme qui est l’égal de John Wick malgré sa cécité, et qui va être embauché de force pour l’éliminer.

Épilogue

Aux fans redoutant les quasi-3h que dure le film, n’ayez aucune inquiétude. Ça passe tout seul. Ce qui en dit long sur la qualité de ce quatrième volet. Le réalisateur Chad Stahelski parvient à trouver un équilibre parfait entre les scènes d’action et les moments plus calme qui préparent les scènes à suivre.

Si on est attentif, on peut même voir la manière dont il joue du côté indestructible de John Wick pour nous faire sourire à des instants précis. Comme pour nous rappeler que tout cela, ce n’est que du cinéma. Et c’est justement pour cette raison qu’il peut se permettre de pousser son héros à ce point dans ses retranchements, pour le plus grand bonheur des fans.

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.cnews.fr

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *