«Je n’aime pas qu’on me force la main» : M. Pokora envoie promener Lionel Tim, son ancien acolyte des Linkup

Spread the love

Convié sur le plateau d’«En Aparté» sur Canal+ ce lundi 7 novembre, Matt Pokora a réagi aux propos de Lionel Tim, son ancien partenaire dans le groupe Linkup. Ce dernier s’était montré désireux de monter de nouveau sur scène avec lui.

C’est ce qui s’appelle recadrer les choses. Matt Pokora a fait savoir qu’une nouvelle collaboration avec Lionel Tim n’était, pour l’heure en tous les cas, pas du tout d’actualité.

Invité ce lundi 7 novembre d’«En Aparté» sur Canal+, l’interprète de «Tombé» a répondu à celui avec qui il chantait au sein du groupe Linkup il y a vingt ans, après leur participation à l’émission «Popstars».

«On a fait une aventure ensemble, ce n’était pas mon meilleur ami, c’était comme mon petit frère dans l’émission. Aujourd’hui, il a une vie de famille à gérer, c’est quelqu’un qui a plein de choses à faire. Il n’a pas eu le temps de m’appeler, il est très occupé. Quand on se croise, on se dit bonjour mais je n’attends rien de lui», avait confié Lionel Tim lors de son passage dans TPMP People, quant à la distance qui s’est installée entre eux au fil des années. L’ancien Linkup avait déclaré souffrir de voir son ex-acolyte remplir des salles de concerts alors que lui ne connaît pas le même succès. Lionel Tim n’avait pas caché son envie de remonter sur scène au côté de M. Pokora.

«J’ai entendu ce qu’il a dit, a fait savoir Matt Pokora, lundi dernier. Après… La tournée des 20 ans, j’ai déjà beaucoup de choses à mettre en scène et je dois déjà sacrifier des chansons. Faire une setlist d’1h50 avec autant d’albums c’est pas facile», a-t-il commencé à expliquer.

M. Pokora était, hier soir, l’invité de Cyril Hanouna sur le plateau de TPMP.

«Je comprends leur amertume, a-t-il ajouté. Après, il ne faut pas se tromper, ça représente 9 mois de ma vie (les Linkup, ndlr). C’est très court, cette aventure a compté, elle m’a mis le pied à l’étrier… Je ne renie rien, c’est pour ça que dans le teaser de la tournée je montre cette étape de ma vie. Après, remonter sur scène ensemble… Bon, on a déjà été réunis sur scène dans une émission de Patrick Sabatier où on avait chanté A capella ‘Mon étoile’, a-t-il ensuite dit, avant de conclure par un peu avenant «J’aime pas trop qu’on me force la main». Une reformation, même le temps d’une chanson, n’est donc pas à son agenda.

CETTE ARTICLE A ETE COPIE SUR www.cnews.fr