in

Ils appellent leurs filles avec des prénoms d’oiseaux : la famille cherche à les culpabiliser

Choisir un prénom n’est pas chose aisée. Il faut tout d’abord que les parents tombent d’accord, et garder en tête que c’est aussi une vraie responsabilité puisque c’est ainsi que l’enfant sera prénommé tout au long de sa vie. On dit même qu’un prénom peut jouer sur la personnalité. Et si cela n’est pas tout à fait avéré, il est clair que le prénom a un impact sur la manière dont on est perçu dans la société.

Ces jeunes parents britanniques avaient envie d’un prénom original pour leurs filles. La mère se prénomme Blossom, ce qui signifie “fleur” en anglais, et bien que ça soit un prénom très rare, elle l’a toujours adoré. Le père lui, s’appelle Vincent, un prénom des plus courant qu’il n’a jamais aimé et qui le faisait se “sentir vieux”. Aussi a-t-il toujours privilégié son deuxième prénom, James, et surtout son diminutif, Jamie. Pour autant, il en regrettait sa banalité. Aussi ont-ils appelé leurs filles Dove et Lark, soit “colombe” et “alouette”.

« Vos enfants vont vous détester »

Sur le réseau social Reddit, il explique : “Les prénoms de nos filles se distinguent beaucoup dans ma famille, ils choisissent tous des prénoms du top 10 ou du top 50 [des prénoms les plus courants] pour leurs enfants. La plupart d’entre eux s’en fichent. Certains ont même dit que c’était sympa de voir un peu de variété dans les prénoms de la famille.” Mais pas sa sœur, Emma, qui a toujours fait part de ses doutes quant aux prénoms de ses nièces.

Mais le simple désaccord s’est transformé en véritable conflit familial lorsque Emma est devenue mère à son tour, prénommant sa fille Elizabeth, un prénom des plus classiques. Une sorte de compétition s’est alors mise en place, à savoir qui a donné le meilleur prénom à son enfant.Elle disait à ma femme qu’elle s’attendait à ce que nous soyons jaloux du prénom de sa fille et à quel point on devait se sentir bête d’avoir donné des prénoms bizarres et qui ne sont pas historiquement des prénoms à nos enfants.” Pire, Emma s’est mise à vouloir faire culpabiliser son frère et sa belle-sœur, assurant qu’ils avaient gâché la vie de leurs enfants : “Elle a dit que nos enfants allaient nous détester. (…) Elle a ajouté que nous aurions facilité la vie de nos enfants et qu’après avoir vu sa fille avec un si beau prénom, cela aurait du sens.”

 Si elle a bien réussi à faire douter ce jeune papa, les internautes se sont unanimement rangés de son côté, estimant que la tante n’avait pas son mot à dire et surtout, qu’il ne servait à rien d’insister si lourdement. Donner son avis, pourquoi pas. Mais une fois que c’est fait, il est nécessaire d’accepter un choix qui n’est pas le sien.

Votre horoscope par email

Les informations vous concernant sont destinées à l’envoi de votre horoscope par newsletters.
Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact.
Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels.
Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679,
vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer,
pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l’adresse suivante : Uni-médias,
à l’attention du DPO, 22 rue Letellier – 75015 – Paris, ou pour demander leur portabilité,
en écrivant par courrier à l’adresse suivante : Uni-médias, à l’attention du DPO,
22 rue Letellier – 75015 – Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com.
Vous pouvez également définir les conditions d’utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès.
Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante :
dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.parents.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Grossesse : elle entraînerait une perte de masse osseuse

    Emilie Fiorelli victime de violences conjugales