Artstrip world

Il refuse de percer les oreilles d’un bébé : la polémique éclate

Il refuse de percer les oreilles d'un bébé : la polémique éclate

Advertisement

De nombreuses modes et formes d’expression ont cours dans notre société. En particulier, les tatouages et les piercings sont très en vogue, du moins depuis une bonne dizaine d’années.

Cependant, bien que cela ne soit plus aussi exceptionnel qu’auparavant et que cela soit même considéré comme plus que normal, se faire tatouer ou percer nécessite le respect de certaines règles : par exemple, dans certains pays, il faut être majeur ou avoir l’accord de la famille pour les mineurs, et dans d’autres, ces pratiques sont même interdites jusqu’à l’âge de quatorze ans.

Il n’est donc pas surprenant que la demande d’un client ait laissé l’homme de cette histoire d’aujourd’hui sans voix.

via www.dailystar.com

Advertisement

Adhum Price est un pierceur de Birmingham qui a eu une conversation particulière avec l’un de ses clients.

Adhum raconte la scène : “Bonjour, est-ce que vous faites des piercings par hasard ?”. Le client s’était présenté. “Bonjour, oui, nous sommes un salon de piercing”, avait alors répondu Adhum. “Parfait, j’aimerais percer les oreilles de mon bébé”, avait poursuivi le client. Conformément au protocole du salon, le pierceur a alors demandé au client l’âge de son fils. “Mon bébé a deux semaines“.

À ce moment-là, Adhum était un peu perdu et a confié avoir mis quelques instants à formuler une réponse appropriée à ce client.


stocksnap.io – Not the actual photo

“Non, je suis désolé, mais je ne peux pas percer les oreilles de votre bébé deux semaines après sa naissance“, avait finalement déclaré Adhum. “Alors, combien de temps faut-il attendre avant que vous puissiez percer les oreilles de mon fils ? a continué l’homme, irrité, en le pressant. À ce moment-là, Adhum a déclaré qu’il avait dû “combattre ses pires démons” pour rester calme et civilisé.

“En général, mon équipe et moi-même commençons à partir de l’âge de huit ans et, même alors, nous veillons à ce que ce soit vraiment le souhait de l’enfant : nous vérifions s’il est à l’aise avec le fait de se faire percer les oreilles et s’il sait que nous utilisons des aiguilles pour cette procédure, puis nous lui demandons s’il en a peur”, avait expliqué Adhum, exaspéré. “Mais il n’a aucun problème avec les aiguilles !” s’était exclamé le client furieux. Adahm n’en croyait pas ses oreilles : “Monsieur, le bébé n’a que deux semaines : vous ne pouvez pas savoir cela !” Finalement, le client a renoncé, mais Adhum a voulu partager sa très étrange expérience avec le web.

Certains utilisateurs ont affirmé que la demande du père du bébé n’était pas si absurde, mais la plupart des gens ont pris parti et ont félicité Adhum. Qu’en pensez-vous ? De quel côté vous seriez-vous rangé ?

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.regardecettevideo.fr

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *