in

Il enterre un paquet de Cheetos dans un sarcophage à ne pas déterrer avant 10.000 ans

INSOLITE – « Un artéfact historique est enterré en dessous. Ne pas ouvrir avant 10 000 ans. Année d’enfouissement : 2022. » Cette plaque est visible sur un terrain de la ville de Seattle, au nord-ouest des États-Unis, en face d’un carré de terre fraîchement remué. À quelques mètres de profondeur se trouve un sarcophage en béton dont le couvercle est orné d’un texte réalisé à l’aide de feuilles d’or. Ce tombeau ne contient ni momie, ni peinture, ni object culturel marquant mais un paquet de chips de la marque Cheetos, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

Le créateur de ce projet est Sunday Nobody, un artiste de 28 ans qui refuse de divulguer son vrai nom. Le jeune homme n’en est pas à son coup d’essai. Adepte des œuvres originales, comme un labyrinthe géant ou une fresque animée, il a pour habitude de laisser ses créations dans des endroits publics afin que tout le monde puisse en profiter. Cette fois-ci, l’Américain a décidé que c’était aux civilisations futures de prendre part à son art.

De fait, il a été acheté ses gâteaux apéro préférés, les Flamin’ Hot Cheetos, des chips ultra épicées, et a décidé d’en faire don aux prochaines générations. Mais pour que le paquet tienne le coup, Sunday Nobody lui a construit un sarcophage de 1 360 kg. Rien que ça.

Un sarcophage de 1 360 kg

Pendant plus de deux mois, l’artiste s’est attelé à la réalisation de son œuvre. « Vingt et un kilos de béton et un tas de bleus plus tard », le tombeau est créé. À l’intérieur, le paquet de chips se trouve dans une dalle en résine suspendue, afin d’éviter qu’il ne soit endommagé pendant un tremblement de terre. Sur le dessus du sarcophage, la liste des ingrédients du paquet est écrite en feuilles d’or.

Afin de trouver un endroit où l’enterrer, le natif de Seattle avait lancé un appel sur son compte Instagram des mois auparavant pour que des habitants de la ville puissent le laisser enterrer le cercueil sur leur propriété. Un couple, qui avait vu ses précédents projets, a accepté. Après plusieurs heures de creusement à l’aide d’un tracteur, sa création de presque une tonne et demie était dans le sol. Il ne reste plus qu’à livrer la pierre tombale, décorée d’un QR code qui redirige vers sa vidéo.

Cette dernière a généré plus de 10 millions de vues en 48 heures, permettant aux utilisateurs de TikTok de faire part de leurs interprétations ou de leurs fantasmes quant à la trouvaille que nos descendants feront dans dix millénaires. Certains imaginent que « ce paquet de chips déclenchera un jour une guerre » ou se trouvera « dans un musée sur Saturne en 2245 ». Pour Sunday Nobody, cette œuvre est surtout une façon de montrer que « l’art est une blague », comme il l’écrit sur son compte Instagram.

À voir également sur Le HuffPost :

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.huffingtonpost.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Aux États-Unis, les parcs nationaux demandent d’arrêter de lécher ces crapauds

    La Cour d’appel examine les demandes d’invalidité d’un détenu du couloir de la mort