Artstrip world

Grève des laboratoires de biologie médicale à partir du 14 novembre

Les laboratoires de biologie médicale en ont assez. A partir du 14 novembre, les structures débutent une grève reconductible pour dénoncer les économies demandées par l’exécutif.

“Depuis 2020, les laboratoires de biologie médicale sont mobilisés dans la lutte contre la Covid, à la demande expresse des autorités. Aujourd’hui encore, les laboratoires de biologie médicale continuent de tester massivement les Français. Parce que c’est la stratégie qui a été décidée et que, en professionnels de santé responsables et soucieux de la santé des Français, ils appliquent la politique de santé que les pouvoirs publics conçoivent”, rappelle le syndicat dans un communiqué.

Des économies réclamées

Avant de compléter : “Malgré cela, il semblerait que nous ne méritions pas l’écoute des autorités jusqu’à la prochaine pandémie. Ce soir Thomas Fatôme a d’emblée fermé la porte à toute négociation et est même revenu sur des engagements qu’il avait pris publiquement la semaine dernière. Contrairement à ce qu’il avait affirmé au Parisien, le rabot qu’il entend imposer à notre profession portera effectivement sur 2023, 2024, 2025 et 2026. On nous mène donc bien en bateau depuis des semaines”.

Le syndicat évoque également les économies demandées : “De 180 millions d’euros d’économies initialement prévues sur une année, la CNAM a maintenant grossi sa facture à 1,276 milliards d’euros d’économies sur la biologie médicale”

Les laboratoires de biologie médicale dénoncent “un projet d’asphyxie programmée de la biologie médicale que prévoit la CNAM”. Avant de souligner : “Quand nous appelons à traiter un problème de santé publique comme tel, les pouvoirs publics s’entêtent à agir en comptables et prennent sciemment le risque qu’aux déserts médicaux s’ajoutent demain les déserts des labos !”.

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.santemagazine.fr

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *