in

Fondikou Daouda : le jeune homme emprisonné pour sa carte d’identité est libre

Fondikou Daouda est libre. Ce jeune homme arrêté et jeté en cellule à Foumbot pour avoir saccagé le commissariat en réclamant sa CNI est sorti ce mardi.

Sa mise en liberté intervient au lendemain de la mort de son épouse. Enceinte, elle était tombée en dépression et a rendu l’âme sur la table d’accouchement à Douala.

Emprisonné depuis le 19 octobre dernier à la prison de Foumbot dans la région de l’ouest, l’annonce du décès de sa femme a sonné comme un coup de massue.

“Daouda s’est évanoui lorsqu’il a appris le décès de la dame. On n’a pas pu l’emmener à l’hôpital. Ils ont refusé. Il se comporte comme un fou, quand on lui pose une question il répond à l’envers”, explique Ibrahim le frère aîné de Daouda.

Son frère ajoute par ailleurs que l’accouchement aurait été provoquée, la femme n’étant pas arrivée à terme.

Tout part du besoin du jeune homme d’entrer en possession de sa CNI établie depuis trois ans. Il quitte la ville de Douala, où il réside avec son épouse, le 10 octobre dernier, pour Foumbot, dans l’espoir de proroger son récépissé. Mais les choses ne se passeront pas comme prévues, une fois sur place. S’en suivront des échauffourées entre le jeune homme et les forces de l’ordre.

La toile à été par la suite innondée de photos mises en ligne par la police. Selon Ibrahim, le frère de Daouda, les vidéos prises au moment des faits ont été confisquées par la police pour cacher la vérité.

L’article Fondikou Daouda : le jeune homme emprisonné pour sa carte d’identité est libre est apparu en premier sur Camerounactuel.

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR camerounactuel.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Paul Biya reçoit un conseiller du Président français au palais

    Cabrel Nanjip traité de “pauvre mental” après s’être attaqué à Valery Ndongo