in

Éric Ciotti installe le nucléaire au cœur de sa campagne

«La loi qui avait décidé la fermeture de 14 réacteurs nucléaire fut une erreur tragique», accuse Éric Ciotti, jeudi, sur le site de Civaux (Vienne) Jean-Francois Fort/Hans Lucas pour Le Figaro

REPORTAGE – Le député a visité, jeudi, la centrale de Civaux qui espère être en capacité de redémarrer ses deux réacteurs dès janvier.

Envoyé spécial à Civaux (Vienne)

La question nucléaire s’est imposée dans l’agenda très chargé du candidat à la présidence des Républicains. Entre une réunion militante mercredi soir à Paris en compagnie de Rachida Dati et un meeting à Dieppe, Éric Ciotti s’est levé très tôt jeudi matin pour se rendre sur le site nucléaire de Civaux, dans la Vienne. «La gestion de la politique énergétique de la France sera la faute lourde du double quinquennat Macron-Hollande», prévient d’emblée le député des Alpes-Maritimes, en campagne au pas de course pour la présidence des Républicains face à Bruno Retailleau et Aurélien Pradié.

Le candidat s’est fixé l’objectif d’échanger directement avec 80 fédérations sur les 103 du parti LR, avant le premier tour de scrutin le 3 décembre. Et aujourd’hui, dans ce département qui ne compte plus que 299 adhérents contre 1600 en 2007, il est venu défendre ce qu’il considère comme un patrimoine idéologique. «Nous sommes les héritiers de la famille gaulliste, celle qui…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Black Friday

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.lefigaro.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Le jet-stream de l’Atlantique Nord s’intensifie depuis 70 ans et cela a des conséquences sur les pluies

    Afrique : Kémi Seba et Nathalie Yamb épinglés par Washington