in

En Inde un bébé né avec huit embryons dans l’estomac

C’est un cas rare d’une pathologie déjà très rare : le fœtus in fœtu, plus communément appelé le jumeau parasite ou cannibale. Une anomalie du développement de l’embryon qui  concernerait 1 sur 500 000 bébés nés vivants. C’est lorsque plusieurs embryons coexistent in utero jusqu’à ce que l’un deux cesse son développement et soit “absorbé” par le plus robuste. Jusqu’à alors, on relatait des cas rares d’un seul jumeau, mais récemment, en Inde, une fillette est née avec huit embryons parasites dans son estomac.

Après sa naissance, les médecins se sont étonnés que son estomac soit si lourd. Ils soupçonnent d’abord une tumeur mais après plusieurs analyses, ils découvrent (estomaqués), que la petite fille a huit foetus dans son ventre. C’est donc trois semaines environ après sa naissance qu’elle a été opérée afin qu’ils lui soient retirés. Une opération de 90 minutes dont elle se remet bien.

Les médecins ne comprennent pas encore comment cela a pu se produire. Plusieurs hypothèses viennent expliquer les cas de fœtus in fœtu. Cela peut venir d’une division cellulaire tardive. Ou bien le fœtus viable se connecte au placenta de la mère tandis que l’autre se verrouille sur les vaisseaux sanguins du jumeau et est progressivement absorbé par l’abdomen de celui-ci au fur et à mesure du développement. Les médecins assurent qu’il s’agit sans doute là du plus grand nombre d’embryons jamais retrouvés dans un nouveau-né.

Votre horoscope par email

Les informations vous concernant sont destinées à l’envoi de votre horoscope par newsletters.
Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact.
Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels.
Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679,
vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer,
pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l’adresse suivante : Uni-médias,
à l’attention du DPO, 22 rue Letellier – 75015 – Paris, ou pour demander leur portabilité,
en écrivant par courrier à l’adresse suivante : Uni-médias, à l’attention du DPO,
22 rue Letellier – 75015 – Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com.
Vous pouvez également définir les conditions d’utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès.
Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante :
dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.parents.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Molluscum contagiosum chez l’enfant et l’adulte

    Grossesse : elle entraînerait une perte de masse osseuse