Artstrip world

«Droite et macronistes alliés à Paris pour les municipales de 2026?»

Les turbulences récentes – #SaccageParis, le niveau de la dette, le fiasco élyséen, la hausse des impôts, … – peuvent donner le sentiment d’une fin de règne pour Anne Hidalgo. Morissard Aurelien/Morissard Aurelien/ABACA

CONTRE-POINT – L’après-Hidalgo est déjà dans toutes les têtes et les amis du chef de l’État sont conscients qu’il sera difficile, sinon impossible de gagner sans s’allier.

Ne jamais être candidate à la présidentielle et ne pas augmenter les impôts: voilà deux engagements qu’Anne Hidalgo a foulé aux pieds. Il y en a un autre que la maire de Paris n’a jamais pris: ne pas briguer un troisième mandat. Le prochain scrutin est encore loin: trois ans et demi! Mais l’après-Hidalgo est déjà dans toutes les têtes.

Les turbulences récentes – #SaccageParis, le niveau de la dette, le fiasco élyséen, la hausse des impôts, … – peuvent donner le sentiment d’une fin de règne. Les dernières municipales, qui avaient eu lieu déjà après une mauvaise passe pour elle, sont là cependant pour rappeler que l’occupante de l’Hôtel de Ville a une capacité de rebond réelle. Le problème pour elle est plutôt d’arriver à la fin d’un cycle. Quatre mandats socialistes (Delanoë-Hidalgo) ayant succédé à quatre mandats de droite (Chirac-Tiberi). En toute hypothèse, 2026 sera pour la capitale une remise à zéro des compteurs électoraux.

L’incertitude prévaut à gauche. Anne Hidalgo qui soutient au…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 70% à découvrir.

Black Friday

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.lefigaro.fr

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *