in

des morceaux d’astéroïdes vont atterrir sur Terre aujourd’hui !

Ce dimanche, ne manquez pas le retour sur Terre de la sonde Osiris-REx de la Nasa qui larguera une capsule qui abrite les échantillons de l’astéroïde Bennu. Après une mission de 7 ans, la sonde revient avec 250 grammes de régolithe de la surface de Bennu dont on suppose qu’ils nous raconteront une histoire des tout premiers instants de notre Système solaire. L’événement sera retransmis en direct sur Nasa-TV, à partir de 16 heures.

Dimanche 24 septembre, après une mission de sept ans, la sonde Osiris-Rex de la Nasa, effectuera un retour près de la Terre pour larguer une capsule contenant des échantillons de l’astéroïdeastéroïde Bennu. Cette capsule atterrira dans une ellipse de 59 kilomètres par 15, située dans un terrain du ministère de la Défense dans le désertdésert de l’Utah (Utah Test and Training Range).

Suivez en direct le retour d’échantillons sur Terre de l’astéroïde Bennu. © Nasa

Précieuse cargaison

À l’intérieur de la capsule se trouvent environ 250 grammes d’échantillons rocheux collectés à la surface de l’astéroïde Bennu en octobre 2020. Ils constituent le plus grand échantillon d’astéroïde jamais collecté et le premier pour la NasaNasa. Sur ces 250 grammes, 4 % seront donnés au Canada en raison de sa contribution à la mission. Ce matériaumatériau de Bennu a été collecté à l’aide d’un mécanisme d’échantillonnageéchantillonnage à la volée (Tagsam), qui a touché brièvement la surface de Bennu afin d’en prélever des échantillons.

Quant à Bennu, il s’agit d’un astéroïde de type B, c’est-à-dire un corps primitif du Système solaire, conservant une composition semblable à celle du matériau d’origine lors de la formation du Système solaire il y a plus de 4,5 milliards d’années. En d’autres termes, il est un objet primitif et carboné qui est supposé avoir conservé la mémoire de sa composition initiale lorsque s’est formé le Système solaire, et à partir duquel se sont formées les planètes.

Une descente dantesque de 13 minutes

La sonde Osiris-Rex larguera la capsule depuis une distance d’environ 102 000 kilomètres. Elle entrera dans l’atmosphèreatmosphère terrestre à plus de 23 000 kilomètres par heure ! Sa descente durera environ 13 minutes avant son atterrissage. Un bouclier thermique la protégera et régulera la température à l’intérieur de la capsule pour préserver les échantillons à une température similaire à celle de la surface de Bennu. Quatre hélicoptères seront en vol pour suivre la capsule dès son entrée dans l’atmosphère et tout au long de sa descente jusqu’à son atterrissage.

Patrick Michel, de la mission Osiris-Rex, nous décrypte les premières images et données de l’astéroïde Bennu

Les équipes techniques et scientifiques prêtes pour la récupération de la capsule

Pour s’assurer que les processus prévus pour la récupération de la capsule et du conteneur à l’intérieur duquel sont logés les échantillons se passeront bien, la Nasa a effectué de nombreuses répétitions. Elle s’est principalement focalisée sur les processus qui seront mis en œuvre pour extraire le conteneur dans des délais très courts afin d’éviter toute contaminationcontamination des échantillons de Bennu par l’environnement terrestre. Une fois récupérés, les échantillons seront transportés par hélicoptère dans une salle blanche temporaire du site militaire d’où ils seront préparés pour leur transfert, par avion, au Centre spatial Johnson de la Nasa, à Houston. Ils seront ensuite documentés, protégés et plus tard distribués pour analyse aux scientifiques du monde entier.

Deux parachutes pour ralentir la descente et assurer un atterrissage sûr

Pour ralentir et éviter de s’écraser au sol, la capsule, qui ne dispose pas de moteur, comptera sur deux parachutesparachutes. Le premier se déploiera deux minutes après son entrée dans l’atmosphère afin de stabiliser la capsule et l’amener d’une vitesse hypersonique à des vitesses subsoniques. Six minutes plus tard, à environ 1,6 kilomètre du sol, le parachute principal freinera fortement la capsule qui se posera à 18 kilomètres par heure.

Osiris-REx rapporte sur Terre l’échantillon de l’astéroïde Bennu. © Agence spatiale canadienne

Après Bennu, direction Apophis

Après avoir apporté sur Terre les échantillons de Bennu, Osiris-Rex se dirigera vers l’astéroïde Apophis qu’elle atteindra en 2029. La sonde, qui sera renommée Osiris-Apex — pour Osiris Apophis Explorer — ne se mettra pas en orbite autour de cet astéroïde, mais volera à proximité pendant environ 18 mois. Ce sera la première occasion d’étudier d’aussi près un astéroïde de type S. Cet astéroïde, qui mesure environ 350 mètres de diamètre, fait régulièrement les gros titres de la presse depuis sa découverte en 2004, en raison des risques faibles — faibles mais non nuls puis, finalement écartés — de collision avec la Terre à échéance tout de même assez lointaine.

Written by Emilie Grenaud

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Comment Réussir sa Coloration Maison sans Passer par la Case Coiffeur ?

    Demon Slayer Season 3 Trailer, Cast, Release Date, And Where To Watch