in

Bousculade mortelle à Séoul : un policier retrouvé mort chez lui

Un policier sud-coréen a été retrouvé mort à son domicile. Il était visé par l’enquête sur la bousculade où plus de 150 personnes ont trouvé la mort, le 29 octobre dernier à Séoul.

Un bilan qui s’alourdit. Un gardien de la paix a été retrouvé mort à Séoul (Corée du Sud), a-t-on appris, ce vendredi 11 novembre. Il était une des cibles de l’enquête menée par la police nationale, suite au mouvement de foule, mortel, du soir d’Halloween. 

Ce policier, identifié seulement par son nom de famille, Jeong, était notamment soupçonné d’avoir détruit un rapport sensible. 

Des policiers devaient superviser la sécurité

L’homme de 55 ans travaillait dans le commissariat du quartier d’Itaewon, au centre de Séoul, où 156 personnes ont trouvé la mort, asphyxiées et écrasées dans un mouvement de foule le 29 octobre au soir.

Son poste de police, chargé ce soir-là de surveiller le quartier et de superviser les festivités, est au cœur de la vaste enquête ouverte après la catastrophe. 

Parmi d’autres accusations, il était soupçonné d’avoir ordonné la destruction d’un rapport du renseignement qui avertissait du risque d’accident en raison de l’affluence sans précédent attendue ce soir-là, selon l’agence de presse Yonhap.

plus de 100.000 personnes dans les rues 

Le soir du 29 octobre, plus d’une centaine de milliers d’individus avaient afflué dans ce quartier aux ruelles étroites et aux allées en pente, pour fêter Halloween pour la première fois depuis le début de la pandémie.

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.cnews.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Natasha (“N’oubliez pas les paroles”) : où en est son projet de reconversion, financé grâce à ses gains ? : Femme Actuelle Le MAG

    huit ans de prison pour un conducteur d’engin de chantier