Blizzard et NetEase Games mettent fin à leur partenariat – Actu

La fin de ce partenariat qui durait depuis 2008 et avait été prolongé pour la dernière fois en 2019 implique que World of Warcraft, Hearthstone, Warcraft III : Reforged, Overwatch, StarCraft II, Diablo III et Heroes of the Storm ne seront plus disponibles en Chine à compter du 23 janvier 2023.

Les deux parties n’ont pas trouvé d’accord pour renouveler ce partenariat de façon conforme aux principes d’exploitation et aux engagements de Blizzard envers les joueurs et les employés“, explique Blizzard, qui va toutefois se mettre en quête d’un nouveau partenaire (allo, Tencent ?) dans l’espoir de retrouver le marché chinois, surtout à l’approche de titres comme World of Warcraft : Dragonflight et Diablo IV.

Nous sommes immensément reconnaissants de la passion dont notre communauté chinoise a fait preuve tout au long des presque 20 ans où nous avons apporté nos jeux en Chine par le biais de NetEase et d’autres partenaires. Leur enthousiasme et leur créativité nous inspirent, et nous cherchons des alternatives pour faire revenir nos jeux auprès des joueurs à l’avenir“, a fait savoir Mike Ybarra, président de Blizzard.

Nous avons déployé beaucoup d’efforts et essayé avec notre plus grande sincérité de négocier avec Activision Blizzard afin de pouvoir poursuivre notre collaboration et servir les nombreux joueurs dévoués en Chine. Cependant, il y avait des différences importantes sur des termes clés et nous n’avons pas pu parvenir à un accord“, déplore de son côté William Ding, fondateur et directeur général de NetEase Games.

Selon les informations de Bloomberg, la fin de cette alliance tourne autour de désaccords financiers mais aussi de questions en lien avec le contrôle de la propriété intellectuelle et des données de millions de joueurs à travers la Chine. Les premiers signes de tension entre Blizzard et NetEase Games avaient fait surface l’été dernier, quand Bloomberg rapportait l’annulation de deux projets mobiles basés sur la licence World of Warcraft. L’un d’eux était en développement depuis trois ans par une équipe de cent personnes. Une annonce qui fait mauvais genre quand Phil Spencer ne cesse d’affirmer que le mobile est le principal motif du projet d’acquisition d’Activision Blizzard par Microsoft.

Selon les estimations, la Chine ne représentait que 3% du chiffre d’affaires d’Activision Blizzard en 2021, mais ce marché restait important dans les perspectives de croissance de l’entreprise, notamment pour l’eSport. En face, NetEase Games minimise l’impact de cette rupture sur ses futurs résultats financiers, estimant que la contribution des jeux Blizzard représentait moins de 10% de son chiffre d’affaires et de ses bénéfices sur 2021 et sur les neuf premiers mois de l’année 2022. En Chine, où les licences Blizzard sont présentes depuis pas loin de 20 ans, l’annonce fait pourtant l’effet d’une bombe et a été lue plus de 100 millions de fois sur le réseau social Weibo. La bourse de Hong Kong a également sanctionné le titre de NetEase Games avec une chute de 15%, une première depuis plus d’un an.

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.gamekult.com

banner