in

Belgique : des étudiants manifestent face à l’augmentation du coût de la vie (REPORTAGE)

Plus de 150 étudiants de la Fédération des étudiants francophones (FEF) manifestaient à Bruxelles le 17 novembre, Journée internationale de l’étudiant, pour interpeler le gouvernement et la classe politique belges, face à l’augmentation du coût de la vie.

La situation de précarité vécue par les étudiants, suite à l’inflation et à la hausse du prix de l’énergie, a été exposée aux étudiants, ont-ils confié à Xinhua.

« On est venu manifester parce que ça devient très difficile d’être étudiant, de pouvoir payer nos études. Nos loyers augmentent, nos factures deviennent impayables et surtout, on a du mal aussi à faire les courses alimentaires dans les supermarchés où tout devient trop cher », a relevé Emilia Hoxhaj, présidente de la FEF et étudiante à l’Université de Mons.

Jonathan Mongala, étudiant en sciences économiques à l’ULB est obligé de faire des jobs étudiants pour pouvoir payer ses études, sa nourriture etc, au regard du coût élevé de la vie, ce qui a pour conséquence réduit le temps pour étudier.

Même son de cloche pour Florian Gillard, étudiant à l’ULB. Il milite pour les rémunérations des stages. « Les étudiants font énormément des stages et c’est un travail gratuit, ce n’est pas normal. Que ce soit dans le secteur hospitalier ou les stagiaires compensent un manque de financement public pour les hôpitaux, que ce soit le travail gratuit dans les entreprises, ce n’est pas possible, on doit être rémunéré », a-t-il fait savoir.

Malgré les mesures prises par le gouvernement pour résorber la crise du coût élevé de la vie, la FEF révèle que ces mesures du gouvernement sont insuffisantes. « 80.000 étudiants sont en situation de précarité, dont plus d’un tiers ne reçoivent pas la bourse d’études, en plus cette bourse annuelle de 1.000 euros est insuffisante », a indiqué Mme Emilia.

Pour venir à bout de la précarité des étudiants, la FEF demande cinq mesures concrètes au gouvernement, notamment des logements étudiants à prix abordable, des cantines étudiantes avec des plats chauds au prix symbolique d’un euro, l’augmentation des montants des bourses, les transports en commun à 12 euros pour tous les étudiants et des locaux en suffisance, ouverts et accessibles pendant l’hiver etc.

Selon les derniers chiffres de la Direction générale statistique (Statbel), l’inflation s’est élevée à 12,27 % en octobre en Belgique, son plus haut niveau depuis 1975.

Xinhua

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR camerounactuel.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Compromis, Matignon… Les indiscrétions du Figaro Magazine

    L’Argentine perd un nouveau joueur !