in

Après son échange avec Cyril Hanouna, Louis Boyard veut une commission d’enquête

Louis Boyard, ici lors d’un rassemblement à Paris le 23 septembre, demande une commission d’enquête après son violent échange avec Cyril Hanouna.
Magali Cohen / Magali Cohen / Hans Lucas via Re Louis Boyard, ici lors d’un rassemblement à Paris le 23 septembre, demande une commission d’enquête après son violent échange avec Cyril Hanouna.

Magali Cohen / Magali Cohen / Hans Lucas via Re

Louis Boyard, ici lors d’un rassemblement à Paris le 23 septembre, demande une commission d’enquête après son violent échange avec Cyril Hanouna.

TÉLÉVISION – Il ne compte pas en rester là. Invité sur le plateau de Touche pas à mon poste (TPMP) sur C8 jeudi 10 novembre, le député LFI Louis Boyard devait initialement parler de l’accueil du navire humanitaire Ocean Viking. Mais la conversation a largement débordé. Alors qu’il évoquait les activités de Vincent Bolloré en Afrique, l’élu s’est retrouvé face à un Cyril Hanouna sorti de ses gonds.

Dans une séquence, depuis largement partagée et dénoncée sur les réseaux sociaux, l’animateur phare de la chaîne traite Louis Boyard, d’« abruti », de « tocard ». « T’es une merde », lui lance-t-il également. Alors que LFI a saisi l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom), qui a de son côté confirmé qu’elle allait « examiner la séquence au regard des obligations de l’éditeur », le député veut, lui, aller plus loin.

Via son compte Twitter, Louis Boyard réclame l’ouverture d’une commission d’enquête à l’Assemblée nationale portant « sur les ingérences de Bolloré dans nos médias et donc sur TPMP ».

Louis Boyard explique avoir mentionné Vincent Bolloré pour « souligner l’impact d’un milliardaire français sur l’appauvrissement de population sur le continent africain ». « Quelques secondes près avoir prononcé le nom de Vincent Bolloré, Cyril Hanouna m’a violemment invectivé (…) Il s’agit non seulement d’une tentative d’intimidation mais aussi d’une manifestation claire des méthodes de censure qui sont employées pour museler quiconque s’attaquerait à l’empire de ce milliardaire », estime Louis Boyard.

Alors que sa collègue Clémentine Autain doit présenter le 16 novembre une proposition de loi contre la concentration des médias, le député réclame donc l’ouverture de cette commission avec l’objectif, dit-il, de « mesurer les ingérences » et « d’auditionner Vincent Bolloré et Cyril Hanouna ».

Pour que la demande de Louis Boyard aboutisse, il faudra que sa proposition soit adoptée à l’Assemblée en séance publique. Vincent Bolloré avait déjà été auditionné un peu plus tôt cette année par la commission d’enquête sur la concentration des médias du Sénat.

À voir également sur Le HuffPost :

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.huffingtonpost.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Les 5 meilleurs canapés-lits de Wayfair cette saison des fêtes, selon les critiques

    Ce Britannique pensait devenir sourd… Un bout d’écouteur était en fait coincé dans son oreille !