in

Adopter un enfant à 11 ans ? La vidéo choc des femmes pro-avortement aux Etats-Unis

Si une fillette de 11 ans est forcée de garder son bébé même après un viol, pourquoi ne serait-elle pas également capable d’en adopter un ? Une question absurde, mais qui mérite d’être posée au Texas, où le droit à l’avortement est devenu quasi nul. Dans cet Etat très conservateur des Etats-Unis, le gouverneur Greg Abbot a mis en application un texte intitulé Texas Heartbeat Act qui autorise les avortements seulement jusqu’à six semaines de grossesse, y compris en cas de viol ou d’inceste. Pire, la délation est fortement encouragée. Tout citoyen qui dénoncera une organisation aidant les femmes à avorter sera grassement récompensé.

Une association de mères pro-avortement

Dénonçant ce recul du droit des femmes, le collectif Mothers Against Greg Abbott PAC a mis en ligne une vidéo choc à quelques jours des élections fédérales au Texas. On y voit une enfant âgée de 12 ans se rendre au guichet d’une agence d’adoption. “Si la science dit que je suis assez grande pour avoir un bébé, j’ai eu mes règles en cours de sport. Je devrais pouvoir en adopter un, non ?”, questionne la jeune fille. La femme qui l’accueille lui répond sèchement : “Non, tu ne peux pas ! Tu es capable de lui procurer de la nourriture, un abri des soins ? Tu as un justificatif de revenus ?” La fillette finit par renoncer. Entre ensuite une autre jeune fille, à peine plus âgée, qui demande où est-il possible d’avorter. La femme lui répond alors d’un air désolé que toutes les cliniques ont fermé…

“Nous ne laisserions pas un enfant adopter un autre enfant. Alors pourquoi forçons nous un enfant à avoir un autre enfant ?”, conclut la vidéo, incitant à voter Démocrate. Les élections fédérales se sont déroulées ce mardi 8 octobre et la campagne n’aura pas suffi à convaincre les électeurs très conservateurs de cet Etat puisque, au vu des premiers résultats, les Républicains semblent se maintenir.

Votre horoscope par email

Les informations vous concernant sont destinées à l’envoi de votre horoscope par newsletters.
Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact.
Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels.
Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679,
vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer,
pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l’adresse suivante : Uni-médias,
à l’attention du DPO, 22 rue Letellier – 75015 – Paris, ou pour demander leur portabilité,
en écrivant par courrier à l’adresse suivante : Uni-médias, à l’attention du DPO,
22 rue Letellier – 75015 – Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com.
Vous pouvez également définir les conditions d’utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès.
Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante :
dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.parents.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Comment stimuler la perte de poids pendant son sommeil

    FTX, grand nom de l’échange de cryptomonnaies, en faillite